Actualité

Syngenta et les organismes génétiquement modifiés

ACTARES a pris contact avec Syngenta sur un aspect particulier et particulièrement problématique des organismes génétiquement modifiés (OGM). Il s'agit de plantes dont un ou plusieurs gènes ont été modifiés de façon à ce que certaines propriétés, par exemple la germination, ne se développent que moyennant l'application d'un produit chimique. On parle de "Genetic Use Restriction Technologies" soit "GURT's". L'exemple le plus médiatisé depuis plusieurs années est celui des semences "Terminator", à savoir celles qui donnent des plantes dont les grains sont comestibles, mais incapables de germer euxmêmes. Il y a d'autres applications. D'une manière générale, les risques liés à ces applications sont:

Novartis et AstraZeneca s'étaient engagées à ne pas commercialiser de semences "Terminator". Nous avons donc demandé à Syngenta comment elle avait l'intention d'honorer ces engagements, ce qu'il en était des autres applications de cette technologie et plus généralement quelle est la position de l'entreprise concernant les problèmes que soulèverait la commercialisation de telles semences. Dans sa réponse, Syngenta confirme les engagements de ses prédécesseurs à ne pas commercialiser de semences "Terminator", mais n'a pas l'intention d'abandonner d'autres applications "Gurt's" qu'elle estime nécessaires à des fins de recherche fondamentale, d'évaluation des risques potentiels et aussi de développement de nouvelles solutions commerciales. La détermination à utiliser ces méthodes de manière responsable et sûre est fermement affirmée. Affaire à suivre.