Flash du mois

Avec les énergivores contre le changement climatique ?

La digitalisation est une avancée importante. Mais les technologies de l'information et de la communication (TIC) nécessitent beaucoup d'électricité, qui provient également de sources d'énergie fossiles. Là aussi, il faut y regarder de plus près.

La digitalisation devrait, entre autres, nous aider à utiliser nos ressources de manière plus efficace et plus parcimonieuse. Elle peut nous être d'une grande utilité dans la lutte contre le changement climatique. Tour irait donc pour le mieux. Une de nos membres, Evelyn Stokar, attire l'attention sur un aspect que l’on passe volontiers sous silence dans l'appel à la digitalisation dans tous les domaines de l'économie et de la vie : l'ensemble des TIC repose sur une consommation exorbitante d'électricité, dont une partie provient de sources d'énergie fossiles. Sans vouloir diaboliser la digitalisation, il nous faut garder un œil critique sur son utilisation et sur la nécessité d’un cadre réglementaire approprié. Une contribution de Markus N. Durrer, expert IBH (Institut d’hygiène du bâtiment), à Coire, fournit plus de détails. Cet article a été publié dans OEKOSKOP, une revue des Médecins en faveur de l’environnement. Nous remercions Mme Stokar pour ce Lesetipp.