Dossier Droits de l'homme / conditions de production

Huile de palme : Nestlé doit intensifier son engagement pour améliorer les conditions de travail dans les plantations

Actares – actionnariat pour une économie durable – se réjouit des efforts de Nestlé dans les domaines des droits de l’homme et surtout de l’environnement. Il faut saluer son engagement dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, sur toute la chaîne de production, son soutien financier et sa collaboration avec le CICR. Pourtant, Nestlé doit intensifier son engagement pour des conditions de travail équitables dans les plantations de palmiers, notamment quant au travail des enfants.

Intervention d’Actares à l’AG de Novartis 2020

Thérapie génique pour les bébés: Actares condamne la loterie de Novartis

Se basant sur de coûteuses acquisitions plutôt que sur ses propres recherches, Novartis mène une stratégie à risques, à fort impact sur l'évolution des prix et l'accès aux médicaments. Le tirage au sort mensuel contestable de 100 traitements avec le Zolgensma pour des bébés en danger de mort montre que les prix excessifs des thérapies géniques ont clairement atteint les limites du tolérable. D'autre part, Novartis pourrait être mise sous pression en raison de goulets d'étranglements dans des livraisons dus à l'épidémie du coronavirus. Actares exigera lors de la prochaine assemblée générale le 28 février des explications sur ces différents points.

Note de lecture: Classement des caisses de pension

Nouveau cap pour les géants de la pharma?

Depuis l’automne 2018, le groupe de travail «pharma» d’Actares s’est focalisé sur deux thèmes: le passage de la production traditionnelle de médicaments à des processus biochimiques et de génie génétique, et les risques pour les humains et l’environnement dus à la délocalisation de la production en Asie.

Intervention d’Actares à l’AG de UBS 2019

UBS et durabilité: Actares en appelle à des mesures plus courageuses

Actares - actionnariat pour une économie durable - se félicite des objectifs ambitieux qu'UBS s'est fixés en matière de développement durable, en particulier quant au renforcement des standards pour les financements à forte intensité de CO2. Mais est-ce suffisant ? Actares estime que des avancées plus courageuses sont nécessaires et demande lors de son assemblée générale à UBS de veiller à ce que tous les flux de financement soient conformes aux exigences des 1,5° C de la Convention de Paris.

Intervention d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2019

Obligations vertes ou charbon: où en est Credit Suisse?

Dans sa "Déclaration sur le changement climatique", Credit Suisse reconnait devoir participer à la lutte contre le changement climatique. Mais que fait concrètement la banque? Lors de l'assemblée générale, Actares - actionnariat pour une économie durable - demande plus que des paroles: des actes.

Intervention d’Actares à l’AG de Swiss Re 2019

Intervention d’Actares à l’AG de Novartis 2019

Que signifie «une production équitable»?

Les démarches volontaires ne suffisent pas!

Les grandes entreprises suisses se réfèrent publiquement à la protection des droits humains et de l’environnement. Avec quel sérieux? L’enquête d’Actares fournit quelques éclaircissements à ce sujet.

LafargeHolcim à nouveau dans le pétrin

Le géant du ciment se dresse contre l’Initiative pour des multinationales responsables (KOVI). «Consciente de ses responsabilités», LafargeHolcim trouve une telle reglementation superflue.

Intervention d’Actares à l’AG de Roche 2017

Entretien: Gudela Grote

Gudela Grote, professeure titulaire de travail et de psychologie organisationnelle, est cheffe du Département de la gestion, de la technologie et de l’économie de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Dans ses recherches, elle analyse les conséquences de la virtualisation et de la flexibilisation du travail pour l’individu, ainsi que les aspects organisationnels du management de l’insécurité. En collaboration avec le professeur Bruno Staffelbach de l’Université de Zurich, elle édite le baromètre suisse des relations humaines. Lors de la journée co-organisée par Actares et l’Eglise réformée du canton de Zurich «Equité dans le monde du travail», Gudela Grote s’est exprimée sur les conditions de travail à l’âge de la globalisation et de la digitalisation.

Belles paroles chez Syngenta

Syngenta se vante volontiers de son concept de croissance responsable en six points intitulé Good Growth Plan. Toutefois des données quantitatives sur les objectifs manquent. La hausse exorbitante des salaires de la direction apparaît comme une mauvaise plaisanterie au regard de la suppression de 1800 emplois.

Fusion responsable chez Holcim?

La fusion de Holcim avec Lafarge et les conséquences sociales et écologiques qui en découlent ont échauffé les esprits. Autre mauvais point pour le géant du béton, le conflit avec la main d’œuvre temporaire en Inde n’est toujours pas résolu.

Dialogue instructif avec Nestlé

Au cours d’une rencontre à Vevey, une délégation d’Actares a pu entendre Nestlé répondre à une série de questions. Si les signes sont encourageants, des chantiers restent ouverts.

Accès aux médicaments difficile

Les entreprises pharmaceutiques jouent dans le monde un rôle-clé dans l’approvisionnement en médicaments. En raison des coûts de traitement extrêmement élevés, seuls 46 % des malades dans les pays en développement reçoivent les médicaments dont ils ont besoin. Les pays industrialisés ne peuvent, de leur côté, plus se permettre les tarifs pratiqués. Actares demande davantage de transparence dans la fixation des prix.

A ne pas rater! Forum ACTARES au sujet des tests pharmaceutiques, le 27 novembre à Bâle

ACTARES Forum: Tests sans frontières

Humeur: Machiavel et les brevets

par Roby Tschopp

Réseau: Page ouverte à PBI

Douze communautés paysannes proches de Guatemala-City se défendent par des moyens légaux et pacifiques contre la construction d’une cimenterie qui pourrait nuire à leurs conditions d’existence. PBI les accompagne dans leurs négociations et s’oppose à l’arrestation injustifiée de personnes innocentes.

Nouveaux soucis chez Syngenta

La transparence n’est pas un point fort chez Syngenta. Des questions récurrentes sur le Paraquat restent sans réponse alors que se fait sentir un besoin croissant d’éclaircissements sur des thèmes plus actuels comme la mort des abeilles ou la charge en pesticides des cours d’eau en Suisse.

Nestlé, une nouvelle pharma?

A l’Assemblée générale de Nestlé, ACTARES a pris la parole pour s’inquiéter des velléités pharmaceutiques de l’entreprise, notamment autour de la question des alicaments et celle des tentatives de déposer des brevets sur des substances naturelles de la pharmacopée traditionnelle.

Manque de volonté chez Holcim?

Les conflits anciens avec du personnel intérimaire dans une filiale d’Holcim en Inde ne sont toujours pas résolus. ACTARES exige que l’entreprise force l’allure. Par ailleurs, la conversion de la cimenterie de Siggenthal au lignite soulève des doutes.

Note de lecture: Prospérité sans croissance

Réseau: Page ouverte à Pain pour le prochain

Des banques suisses spéculent à hauteur de 3,6 milliards de francs sur les produits alimentaires. Des produits financiers liés aux céréales, au maïs, au sucre et à d’autres produits agricoles de base augmentent les fluctuations de prix et aggravent la faim dans le monde. Pain pour le prochain demande aux banques suisses de renoncer à la spéculation sur les aliments.

Entretien: Karin Scheidegger

Karin Scheidegger, photographe indépendante et enseignante d’anglais, a à son actif de nombreux travaux photographiques, en Suisse et à l’étranger. Actuellement, elle travaille sur un projet artistique avec des jeunes de l’Andra Pradesh. A cette fin, elle a effectué, pour la deuxième fois, un voyage en Inde ce printemps.

Les charrettes arrivent

Fatalement, les rudesses du climat économique européen finissent par atteindre la Suisse. Cet automne, les annonces de licenciements conséquents se succèdent dans les grands groupes, comme d’ailleurs au sein de sociétés plus modestes.

Etudes cliniques chez Novartis

Lors d’un entretien avec le chef du département Pharma de Novartis, David Epstein, ce dernier a insisté sur le fait qu’à l’avenir Novartis maintiendra le taux de 60 à 70  % de ses études cliniques «inhouse».

Holcim à la recherche de solutions

Lors d’un entretien en septembre, ACTARES a dialogué avec Holcim sur les questions posées lors de l’assemblée générale sur des problèmes apparus au Guatemala et en Inde. Le CEO Bernard Fontana et la responsable de la durabilité Ruksana Mirza ont pu nous expliquer de manière crédible qu’Holcim recherche activement des solutions.

« Droit sans frontières » : le sprint final a commencé

Une pétition, lancée par près de 50 organisations – dont ACTARES – demande que le Conseil fédéral et le Parlement fassent en sorte que les entreprises ayant leur siège en Suisse respectent les droits humains et l’environnement partout dans le monde. Nous en sommes maintenant au sprint final : la récolte de signature court jusqu’à fin mai.

Paraquat, la boîte à chagrins de Syngenta

Le respect des règles et la gestion du risque sont un élément central pour la sécurité des communautés où Syngeta est active. A propos de l'utilisation du Paraquat, un herbicide très toxique, ce n'est manifestement pas le cas.

Droits humains en question chez Roche

Roche reste impliquée dans l'utilisation d'organes de prisonniers et de condamnés à mort exécutés pour des transplantations, pratique hautement condamnable sous l'angle des droits humains.

Syndicaliste licencié et Paraquat au coeur des reproches d'ACTARES à Syngenta

ACTARES, Actionnariat pour une économie durable, questionnera à nouveau Syngenta, lors de son assemblée générale du 19 avril 2011, sur sa commercialisation du Paraquat, un herbicide hautement toxique. On enregistre chaque année des centaines de cas d'empoisonnements dans les pays émergents et les pays en voie de développement. D'autre part, au Pakistan, en décembre 2010, un responsable syndical a été licencié, peu avant de transmettre à la direction de l'entreprise des propositions de négociation.

Café et cacao de Nestlé sous la loupe d'ACTARES

Nestlé doit intensifier sa lutte contre l'esclavage des enfants et renforcer ses mesures d'améliorations des revenus et des conditions de travail dans les filières du cacao et du café. Lors de l'assemblée générale du 14 avril 2011, ACTARES met l'accent sur les deux matières premières cruciales pour la multinationale de Vevey et compte sur l'élection au Conseil d'administration d'Ann Veneman, en provenance de l'UNICEF, pour que se concrétisent les bonnes intentions affichées par la société.

ACTARES critique Roche pour ses transplantations en Chine

Roche ne parvient pas à se dépêtrer des ses compromissions dans le dossier des prélèvements d'organes forcés en Chine. Malgré les promesses et les assurances de l'an dernier, ACTARES, actionnariat pour une économie durable, se voit dans l'obligation d'interpeller à nouveau le président Franz Humer lors de l'Assemblée générale, le 1er mars 2011. En dépit des forts soupçons qui pèsent sur le système chinois des transplantations, la société elle-même confirme la poursuite de ses programmes de recherche les plus contestés. En outre, ACTARES refusera l'élection de trois nouveaux hommes au sein d'un Conseil d'administration qui ne compte que deux femmes sur 14 membres.

Editorial: La frontière sociale

Pas d'amélioration en vue chez Syngenta

De nombreux pays ont interdit l'Atrazine et le Paraquat, des herbicides nuisibles à l'environnement et à la santé produits par Syngenta, et des adeptes d'importance y ont renoncé. Plutôt que de retirer ces produits dangereux du marché mondial, Syngenta balaie d'un revers de main tous les avertissements.

L'entêtement de Novartis

Novartis se vante volontiers de ses dons de médicaments dans les pays en développement. Pourtant, elle actionne la justice indienne pour la quatrième fois pour le brevet de son médicament anticancéreux, le Glivec. Cette démarche menace l'approvisionnement en médicaments de nombreux pays.

Droits humains en cause chez Roche

Le groupe Roche souligne régulièrement que son but le plus noble est de sauver des vies. Voilà un principe digne d'éloges, qui doit toutefois être relativisé en regard des affaires faites avec le Cellcept, un médicament utilisé dans les transplantations en Chine.

BASF irresponsable

Der Dachverband der Kritischen Aktionärinnen und Aktionäre aus Deutschland und ACTARES kritisieren den Abbau von Ausbildungsplätzen bei BASF, fordern einen Risikofonds von 500 Mio. Euro für den Anbau der gentechnisch veränderten Kartoffel Amflora und kritisieren den Wortbruch gegenüber Comparex-Mitarbeitern.

ACTARES critique les risques des produits et la cécité de Syngenta

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, questionne Syngenta lors de son assemblée générale du 20 avril 2010 sur ses herbicides Atrazine et Paraquat. En raison du danger pour les nappes phréatiques, l'Atrazine est interdite en Suisse et dans l'Union Européenne. Ces risques flagrants ne retiennent pas Syngenta de commercialiser largement ce produit ailleurs. De même, avec le Paraquat, cet herbicide de l'ancienne génération et hautement toxique, Syngenta s'accommode de la mise en danger de ceux et de celles qui l'emploient et continue malgré le risque à le vendre comme produit-miracle dans les pays émergents ou en développement. Syngenta n'a encore jamais pu démontrer que les directives d'utilisation étaient respectées. ACTARES demande que l'on mette un terme à cette pratique commerciale contraire à l'éthique.

ACTARES examine la Création de valeur partagée de Nestlé

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, interviendra lors de l'assemblée générale de Nestlé du 15 avril 2010 pour obtenir des informations relatives au Code de conduite professionnelle de Nestlé ainsi que sur le programme de Création de valeur partagée. Par ailleurs, la candidature de Madame Tita de Lange au Conseil d'administration est accueillie positivement : Nestlé sera ainsi la première société du SMI à disposer de trois administratrices, posant un jalon exemplaire dans ce domaine.

MultiWatch

Perte de crédit pour Credit Suisse ?

Chez Credit Suisse, l'intervention d'ACTARES en assemblée générale a porté sur deux activités à risque : sa contribution à l'entrée en bourse de la société malaisienne d'exploitation forestière Samling, impliquée dans la destruction de la forêt primaire et l'expulsion de populations indigènes, et sa collaboration avec China Poly Group, dont une branche – Poly Technics – est active dans le commerce des armes.

Brevet en question chez Novartis

Plainte pour le brevet du Glivec en Inde, décharges chimiques et rémunérations exagérées de ses dirigeants ont été au centre des critiques lors de l'assemblée générale de Novartis à Bâle. L'entreprise accepte le dialogue, mais campe sur ses positions.

Le Paraquat irrite Syngenta

Syngenta poursuit résolument la commercialisation du Paraquat, un herbicide hautement toxique, affirmant qu'il n'y aurait aucun risque pour la santé, si le produit est correctement utilisé, sans pouvoir préciser le pourcentage d'utilisateurs(-trices) concerné-e-s par ses programmes de formation, ni si les consignes sont réellement respectées. L'assemblée générale s'est pour cette raison déroulée dans une atmosphère tendue.

Assemblée Générale d'UBS: au-delà des belles paroles?

Au cours de la dernière Assemblée Générale d'UBS, beaucoup d'interventions criti-quaient les sommets atteints par les salaires des dirigeants. Autant dire que l'unanimi-té semble acquise au sein des petits actionnaires pour considérer que toutes les bornes ont été dépassées dans ce domaine. ACTARES voulut savoir pourquoi UBS n'a pas souscrit aux "Equator Principles", une charte d'auto-régulation des banques dans les domaines environnementaux et sociaux.

Durabilité : les recettes de Lindt & Sprüngli pourraient encore être affinées…

Au printemps 2004, ACTARES est entrée en contact avec Lindt & Sprüngli pour savoir quelles mesures la société envisageait de prendre pour améliorer son information sur les aspects éthiques et environnementaux de ses activités. Cette démarche est liée au classement assez médiocre de l'entreprise dans l'étude de la HES du nord-ouest de la Suisse sur les informations des entreprises suisses relativement à la durabilité. Donnant suite à cette intervention, Lindt & Sprüngli a invité ACTARES pour en discuter. Lindt & Sprüngli pratique une gestion respectueuse de l'environnement dans ses centres de production. En revanche, dans le domaine complexe et sensible de l'acquisition des matières premières, la réflexion ne fait que commencer. Le chemin à parcourir est encore long pour une production de pralinés avec garantie de respect des droits humains et des normes environnementales au niveau de l'ensemble de la chaîne des fournisseurs.

Syngenta : Discussions autour du Paraquat

Syngenta défend bec et ongles son herbicide Gramoxone à base de Paraquat. Ce produit hautement toxique représente plusieurs centaines de millions de francs de son chiffre d’affaires. Le produit est sûr, s’il est utilisé correctement. Problème : Syngenta ne peut pas garantir que les milliers de travailleuses et travailleurs agricoles qui en font usage quotidiennement suivent correctement les instructions. Dans ces conditions, un nouvel accident grave dû au Gramoxone n’est pas exclu.

Serono Visite à Corsier/Vevey

A la suite des contacts d’ACTARES avec Serono, l’entreprise nous a proposé de visiter le "Serono Biotech Center" de Corsier-sur-Vevey (VD). Une petite délégation d’une dizaine de nos membres s’y est rendue au mois de février et a été reçue par le directeur du site ainsi que les cadres de l’entreprise compétents sur les questions nous intéressant. Une présentation théorique de l’entreprise, en général, et du site de Corsier, en particulier, a été suivie par une visite des installations et des laboratoires.

Kiosk AG: Salaires minimaux trop bas et travail sur appel

Février 2004, Kiosk AG, entreprise du groupe Valora, fait les gros titres des journaux. Les collaboratrices et collaborateurs se plaignent, en effet, d’un climat de travail déplorable et de se voir fréquemment fixer leurs horaires de travail à très court terme. La presse dénonce également le bas niveau des salaires, même pour les employées de longue date. L’assemblée générale de Valora a été l’occasion d’apprendre qu’il n’y aurait plus de salaires inférieurs à Fr. 3'300.- depuis ce mois d’avril.

Nestlé : Meilleures relations avec les syndicats demandées

Lors de l’assemblée générale de Nestlé, Catherine Herold, présidente d’ACTARES, a pris la parole pour demander que l’entreprise étende au reste du monde les accords signés au plan européen avec l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation (UITA), faîtière syndicale du secteur.

Vögele: Nouvel élan

En 2001, la Holding Charles Vögele annonçait qu’elle entendait faire certifier selon des normes sociales, dites normes SA 8000, ses chaînes d’approvisionnement de textiles de façon à ce que soient garantis droits humains en général et droit du travail en particulier sur les sites de production. Depuis lors, la situation a quelque peu changé au sein de l’entreprise et le projet semblait être en sommeil. A l’automne 2003, ACTARES a donc repris contact avec l’entreprise pour savoir comment l’entreprise pensait procéder pour garantir des conditions de travail décentes chez ses fournisseurs textile.

Nestlé : suite de notre intervention

Suite à l’intervention que nous avions faite en assemblée générale de Nestlé, sur deux problèmes touchant ses activités en Colombie, l’un concernant le refus du siège de Nestlé de recevoir des représentants syndicaux de ses usines colombiennes et l’autre relatif à un problème d’importation de lait périmé en poudre, nous avions reçu réponse M. C. E. Represas, Directeur général pour les Amérique.

Stratégies d’investissement des assurances suisses: développement durable peu présent

Nestlé et les syndicats colombiens

Partenariats en Suisse

"Notre Engagement" - le rapport social d'UBS - sous la loupe d'ACTARES

Zellweger Luwa: données chiffrées

Bobst: 1er rapport environnemental et social

UBS: publication de "Notre engagement"

Swiss Re: communication sociale prévue

Vögele: adoption de normes sociales

Rapports sociaux

Bilan des activités de printemps