Dossier Ecologie / climat

Rejets exorbitants de gaz hilarant à Viège : Actares reproche à la Lonza de tarder à prendre des mesures

Actares – actionnariat pour une économie durable – se préoccupe depuis plusieurs années des émissions de N2O (protoxyde d’azote) sur les sites de production de la Lonza, et regrette le retard dans la mise en œuvre de mesures déjà décidées. Dans une lettre au fournisseur de produits pharmaceutiques, Actares lui a demandé de prendre position. La réponse du président de la Lonza, Albert M. Baehny, n’est hélas pas convainquante.

LafargeHolcim appelé à réduire son empreinte carbone de façon crédible

En dialogue avec Actares – actionnariat pour une économie durable – LafargeHolcim a affirmé à plusieurs reprises sa ferme intention d'aménager l'entreprise en vue d'une plus grande durabilité écologique. Tout en discernant une volonté d'amélioration, Actares demande toutefois que, compte tenu de la crise climatique, LafargeHolcim réduise sensiblement sa charge environnementale en chiffres absolus. Actares est déçu des nouvelles candidatures pour le Conseil d'administration.

Crédit Suisse : Les objectifs climatiques manquent d'ambition

Actares attend du Credit Suisse des avancées ambitieuses et concrètes qui montrent que la crise climatique est prise au sérieux. Pour ce faire, Actares demande une planification concrète, indiquant quelles mesures sont prévues, et d'ici à quand, pour être compatible avec un réchauffement limité à 1,5°C au plus tard en 2050, et d'autre part de promouvoir la publication des rapports quantatifs TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures). Il est essentiel que le groupe communique de manière transparente sur les exigences qu'il pose dans ses dialogues avec les entreprises dans le cadre de sa stratégie en matière de risques climatiques.

UBS : la crise comme une chance à saisir pour renforcer sa politique climatique et environnementale

Actares – actionnariat pour une économie durable – relève encore un grand potentiel d'amélioration chez UBS pour concilier tous ses flux de financement avec les exigences de l'Accord de Paris. La situation actuelle avec le Covid-19, en particulier, montre que dans la population des mesures sont acceptées, que l'on aurait pensées impossibles à mettre en œuvre il y a à peine quelques mois. Actares, en collaboration avec l'ONG britannique ShareAction, demande que les banques, et UBS en particulier, conçoivent leurs politiques climatiques et environnementales dans de nouvelles dimensions.

Huile de palme : Nestlé doit intensifier son engagement pour améliorer les conditions de travail dans les plantations

Actares – actionnariat pour une économie durable – se réjouit des efforts de Nestlé dans les domaines des droits de l’homme et surtout de l’environnement. Il faut saluer son engagement dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, sur toute la chaîne de production, son soutien financier et sa collaboration avec le CICR. Pourtant, Nestlé doit intensifier son engagement pour des conditions de travail équitables dans les plantations de palmiers, notamment quant au travail des enfants.

Swiss Re : sur la bonne voie, mais doit encore progresser

Actares – actionnariat pour une économie durable – se réjouit de relever qu'en 2019 Swiss Re a encore fait des progrès essentiels dans le sens d'une politique climatique et environnementale responsable. Swiss Re doit maintenant progresser sur cette voie en se fixant les objectifs adéquats et en évaluant son management en conséquence.

Zurich: en pointe dans la fixation des objectifs, mais leur mise en œuvre mériterait d'être améliorée

Actares - actionnariat pour une économie responsable - salue les nombreuses mesures et initiatives rendues publiques par Zurich au sujet de sa politique climatique et environnementale. Dans le même temps, Actares demande une forte amélioration dans leur mise en œuvre concrète. L'organisation s'attend aussi à ce que ces mesures et initiatives soient ancrées dans la politique d'entreprise et de rémunération.

Note de lecture: Classement des caisses de pension

Pompiers pyromanes?

LafargeHolcim a fortement contribué au réchauffement climatique et veut maintenant nous protéger de ses conséquences.

Nestlé sur le chemin de Damas?

Nestlé fait partie des firmes qui utilisent le plus d’emballages plastiques. Maintenant, l’entreprise voudrait faire partie de la solution. Il est permis d’émettre quelques doutes sur cette stratégie.

La finance face à des vents contraires

Les banques et les compagnies d’assurances ne doivent plus s’esquiver s’agissant de leurs responsabilités en matière de réchauffement climatique.

Intervention d’Actares à l’AG de LafargeHolcim 2019

LafargeHolcim doit combler son retard

Dans son dialogue avec Actares - actionnariat pour une économie durable - l'entreprise LafargeHolcim a affirmé à plusieurs reprises qu'elle devait s'adapter au développement durable. Lors de l'assemblée générale de LafargeHolcim, Actares a exigé que cette option soit mise en œuvre sans délai.

Intervention d’Actares à l’AG de UBS 2019

UBS et durabilité: Actares en appelle à des mesures plus courageuses

Actares - actionnariat pour une économie durable - se félicite des objectifs ambitieux qu'UBS s'est fixés en matière de développement durable, en particulier quant au renforcement des standards pour les financements à forte intensité de CO2. Mais est-ce suffisant ? Actares estime que des avancées plus courageuses sont nécessaires et demande lors de son assemblée générale à UBS de veiller à ce que tous les flux de financement soient conformes aux exigences des 1,5° C de la Convention de Paris.

Intervention d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2019

Obligations vertes ou charbon: où en est Credit Suisse?

Dans sa "Déclaration sur le changement climatique", Credit Suisse reconnait devoir participer à la lutte contre le changement climatique. Mais que fait concrètement la banque? Lors de l'assemblée générale, Actares - actionnariat pour une économie durable - demande plus que des paroles: des actes.

Intervention d’Actares à l’AG de Swiss Re 2019

Intervention d’Actares à l’AG de Novartis 2019

Les démarches volontaires ne suffisent pas!

Les grandes entreprises suisses se réfèrent publiquement à la protection des droits humains et de l’environnement. Avec quel sérieux? L’enquête d’Actares fournit quelques éclaircissements à ce sujet.

Protection climatique dans la finance

D’après l’accord de Paris sur le climat, les banques et les assurances doivent contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Swiss Re et Zurich ont réagi et se sont retirées partiellement du charbon. Credit Suisse et UBS sont restées trop passives, malgré des injonctions répétées.

Intervention d’Actares à l’AG de Nestlé 2017

Actares Forum «Abeilles et pesticides»

Le premier Actares Forum en Suisse romande a eu pour thème le danger des pesticides pour les abeilles, avec la participation de Jean-Daniel Charrière, chef du Centre de recherches apicoles de l’institut fédéral Agroscope, impliqué dans les procédures d’autorisation des pesticides, Christophe Praz, maître-assistant au Laboratoire d’entomologie évolutive de l’Université de Neuchâtel et spécialiste des abeilles sauvages, ainsi qu’André Fougeroux, responsable agriculture durable chez Syngenta France.

Interventions d’Actares à l’AG de Syngenta

Trop peu d’action chez les assurances

Chez Swiss Re et Zurich Insurance Group, Actares a remis l’ouvrage sur le métier autour de deux thèmes la protection du climat et la promotion des femmes. Si des résultats ont déjà été atteints, Actares demande dans ces deux domaines des objectifs mesurables et vérifiables.

Belles paroles chez Syngenta

Syngenta se vante volontiers de son concept de croissance responsable en six points intitulé Good Growth Plan. Toutefois des données quantitatives sur les objectifs manquent. La hausse exorbitante des salaires de la direction apparaît comme une mauvaise plaisanterie au regard de la suppression de 1800 emplois.

Dialogue instructif avec Nestlé

Au cours d’une rencontre à Vevey, une délégation d’Actares a pu entendre Nestlé répondre à une série de questions. Si les signes sont encourageants, des chantiers restent ouverts.

Cinéma: Images du changement climatique

Humeur: Machiavel et les brevets

par Roby Tschopp

Entretien: Tobias Jung

Nouveaux soucis chez Syngenta

La transparence n’est pas un point fort chez Syngenta. Des questions récurrentes sur le Paraquat restent sans réponse alors que se fait sentir un besoin croissant d’éclaircissements sur des thèmes plus actuels comme la mort des abeilles ou la charge en pesticides des cours d’eau en Suisse.

Climat et investissements des assurances

Selon une enquête menée par ACTARES, si les assurances suisses sont conscientes de l’impact sur le climat de leurs investissements, elles n’usent que très peu des instruments disponibles pour déterminer et réduire l’empreinte carbone de leurs portefeuilles.

Investir en ménageant le climat

Compte tenu de la progression du changement climatique, les mesures prises par Swiss Re et Zurich pour réduire leur impact sur le climat sont comme des gouttes d’eau dans la mer. ACTARES réclame des objectifs plus ambitieux, en particulier dans la politique d’investissement.

Manque de volonté chez Holcim?

Les conflits anciens avec du personnel intérimaire dans une filiale d’Holcim en Inde ne sont toujours pas résolus. ACTARES exige que l’entreprise force l’allure. Par ailleurs, la conversion de la cimenterie de Siggenthal au lignite soulève des doutes.

Note de lecture: Prospérité sans croissance

Réseau: Page ouverte à Pain pour le prochain

Des banques suisses spéculent à hauteur de 3,6 milliards de francs sur les produits alimentaires. Des produits financiers liés aux céréales, au maïs, au sucre et à d’autres produits agricoles de base augmentent les fluctuations de prix et aggravent la faim dans le monde. Pain pour le prochain demande aux banques suisses de renoncer à la spéculation sur les aliments.

« Droit sans frontières » : le sprint final a commencé

Une pétition, lancée par près de 50 organisations – dont ACTARES – demande que le Conseil fédéral et le Parlement fassent en sorte que les entreprises ayant leur siège en Suisse respectent les droits humains et l’environnement partout dans le monde. Nous en sommes maintenant au sprint final : la récolte de signature court jusqu’à fin mai.

Agir sur le marché de l'électricité

Priorité à la politique climatique pour Zurich FS

Cette année encore, ACTARES a demandé lors de la dernière assemblée générale à Zurich Financial Services un engagement plus actif contre le changement climatique. Des événements météorologiques extrêmes en chaîne, la catastrophe nucléaire au Japon, rendent cette exigence encore plus urgente, car les compagnies d'assurances sont durement touchées par ces sinistres.

Immobilisme de Novartis

Pour l'assainissement des anciennes décharges chimiques, comme pour les rémunérations, peu de choses bougent chez Novartis. On en apprend encore de belles à propos des décharges. Quant aux rémunérations, la mentalité de libre-service n'a pas évolué.

ACTARES exige de Zurich FS que le climat soit une priorité

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, demande déjà depuis quatre ans à Zurich Financial Services de jouer un rôle actif dans le domaine de la politique climatique. Le cumul d'évènements météorologiques et la catastrophe nucléaire qui a touché le Japon rendent cette exigence encore plus urgente. Lors de l'assemblée générale du 31 mars 2011, ACTARES demande que Zurich Financial Services prenne enfin des mesures efficaces, dont l'assainissement énergétique de son important patrimoine immobilier.

L'environnement en tête des thèmes d'ACTARES en 2011

L'environnement occupera en 2011 une place de choix parmi les thèmes que soulèvera ACTARES, actionnariat pour une économie durable, lors des assemblées générales des 20 sociétés du Swiss Market Index. La clarification des responsabilités de la débâcle d'UBS, les rémunérations et une présence suffisante de femmes au sein des conseils d'administrations constituent les autres axes d'intervention.

Initiative sur le climat trop timide chez Zurich FS

Les milieux financiers parlent volontiers de leur conscience climatique. Mais ils font en général référence à leur seule activité propre. En raison de leur influence en tant qu'employeurs, gérants de fortune, investisseurs et lobbyistes, ils pourraient pourtant être des acteurs essentiels de la politique climatique.

Pas d'amélioration en vue chez Syngenta

De nombreux pays ont interdit l'Atrazine et le Paraquat, des herbicides nuisibles à l'environnement et à la santé produits par Syngenta, et des adeptes d'importance y ont renoncé. Plutôt que de retirer ces produits dangereux du marché mondial, Syngenta balaie d'un revers de main tous les avertissements.

Rémunérations au sommet et climat à la traîne chez Credit Suisse

Credit Suisse bat tous les records sur le front des rémunérations. Les montants déjà très élevés pour 2009 se sont trouvés multipliés grâce aux boni des années précédentes! Voilà qui contraste avec de maigres prestations en matière de durabilité.

ACTARES exige de Credit Suisse une durabilité globale

ACTARES, Actionnariat pour une économie durable, s'élève lors de l'assemblée générale 2010 contre les rémunérations démesurées pratiquées par Credit Suisse. CS a besoin d'un système de rémunérations qui rende impossible de telles dérives et qui permette de revenir à une politique salariale acceptable. Pour cette raison, ACTARES refuse le rapport de rémunérations et la réélection d'Aziz Syriani au Conseil d'administration. ACTARES demande également à CS de développer une vision globale de la durabilité. Non seulement en matière de rémunérations, mais aussi sur le plan de l'environnement beaucoup reste à faire: par exemple, les investissements dans des activités productrices de gaz à effet de serre, comme l'exploitation des sables bitumineux, doivent impérativement être proscrits.

ACTARES critique les risques des produits et la cécité de Syngenta

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, questionne Syngenta lors de son assemblée générale du 20 avril 2010 sur ses herbicides Atrazine et Paraquat. En raison du danger pour les nappes phréatiques, l'Atrazine est interdite en Suisse et dans l'Union Européenne. Ces risques flagrants ne retiennent pas Syngenta de commercialiser largement ce produit ailleurs. De même, avec le Paraquat, cet herbicide de l'ancienne génération et hautement toxique, Syngenta s'accommode de la mise en danger de ceux et de celles qui l'emploient et continue malgré le risque à le vendre comme produit-miracle dans les pays émergents ou en développement. Syngenta n'a encore jamais pu démontrer que les directives d'utilisation étaient respectées. ACTARES demande que l'on mette un terme à cette pratique commerciale contraire à l'éthique.

Zurich Financial Services et le climat

En raison du principe de précaution, les sociétés d'assurances devraient jouer un rôle pilote dans la protection du climat. Lors de l'assemblée générale 2007 de la Zurich, sur la base d'études comparatives, ACTARES a mis l'accent sur les mediocres resultats de la Zurich.

Perte de crédit pour Credit Suisse ?

Chez Credit Suisse, l'intervention d'ACTARES en assemblée générale a porté sur deux activités à risque : sa contribution à l'entrée en bourse de la société malaisienne d'exploitation forestière Samling, impliquée dans la destruction de la forêt primaire et l'expulsion de populations indigènes, et sa collaboration avec China Poly Group, dont une branche – Poly Technics – est active dans le commerce des armes.

Brevet en question chez Novartis

Plainte pour le brevet du Glivec en Inde, décharges chimiques et rémunérations exagérées de ses dirigeants ont été au centre des critiques lors de l'assemblée générale de Novartis à Bâle. L'entreprise accepte le dialogue, mais campe sur ses positions.

Le Paraquat irrite Syngenta

Syngenta poursuit résolument la commercialisation du Paraquat, un herbicide hautement toxique, affirmant qu'il n'y aurait aucun risque pour la santé, si le produit est correctement utilisé, sans pouvoir préciser le pourcentage d'utilisateurs(-trices) concerné-e-s par ses programmes de formation, ni si les consignes sont réellement respectées. L'assemblée générale s'est pour cette raison déroulée dans une atmosphère tendue.

Film: Une vérité qui dérange

Moins de plastique pour Cailler

Tirant les conséquences de l'échec commercial de la nouvelle présentation des chocolats Cailler, Nestlé fait machine arrière et annonce vouloir réduire l'utilisation de plastique dans les emballages.

Le réchauffement climatique nous met sous pression

Les signaux d'alarme se multiplient. Le réchauffement climatique ne sera pas sans conséquences fâcheuses sur les conditions météorologiques, et donc sur notre mode de vie. Les entreprises doivent contribuer plus activement à stabiliser et réduire les émanations de gaz à effet de serre. ACTARES a proposé et soutient des études scientifiques en cours qui devraient fournir des bases concrètes pour une avancée dans ce sens.

Décharges chimiques bâloises: le feuilleton continue

En 2005, ACTARES a de nouveau soulevé auprès des cinq géants de la chimiques et de la pharma bâloises la problématique du rythme anémique de l'assainissement des décharges non sécurisées des années cinquante. Depuis les interventions de l'année dernière, bien peu de résultats ont été obtenus.

Menace du Crédit Suisse sur la baleine grise?

Décharges de la région bâloise: quels risques ?

Les interventions d'ACTARES lors de cinq assemblées générales d'entreprises chimiques et pharmaceutiques, pour exiger l'assainissement de leurs décharges dans la région bâloise, ont mené à une discussion avec les responsables de la sécurité de ces décharges. Les doutes subsistent quant à la juste évaluation des risques, et à un assainissement complet et dans un délai raisonnable.

Serono Visite à Corsier/Vevey

A la suite des contacts d’ACTARES avec Serono, l’entreprise nous a proposé de visiter le "Serono Biotech Center" de Corsier-sur-Vevey (VD). Une petite délégation d’une dizaine de nos membres s’y est rendue au mois de février et a été reçue par le directeur du site ainsi que les cadres de l’entreprise compétents sur les questions nous intéressant. Une présentation théorique de l’entreprise, en général, et du site de Corsier, en particulier, a été suivie par une visite des installations et des laboratoires.

Chimiques et pharmaceutiques bâloises: Nécessité d’assainir les décharges chimiques

ACTARES a soulevé devant les assemblées générales de cinq entreprises chimiques et pharmaceutiques le problème des décharges sauvages de produits toxiques, problème bien connu de la population de la région bâloise. Les actionnaires ont exigé de la part des conseils d'administration de Novartis, Ciba Spécialités Chimiques, Clariant, Roche et Syngenta d'en finir avec les interminables négociations menées à ce propos et d'évacuer sans délai les décharges peu sûres dans lesquelles la chimie bâloise s'est débarrassée sans scrupule de ses déchets toxiques, au cours des années quarante et cinquante.

Serono : Gestion environnementale

ACTARES a réitéré à Serono sa demande de publication d’un rapport environnemental et social. A la suite de cette demande, Marc Aubert, directeur des services de la communication, et Antoine Glardon, responsable pour les questions de risques et d’environnement, ont rencontré des représentants de notre association. Voici les informations qu’ils ont fourni concernant la politique environnementale de Serono.

Argent et développement durable: Label Sust et Moninspecta

Les labels se multiplient: Le Bourgeon, Max Havelaar pour les produits alimentaires, STEP pour les tapis, Forest Stewardship Council pour le bois. Ils garantissent que les produits sont fabriqués selon des critères précis respectant l'environnement et/ou les conditions de travail des employé-es. Côté finance, un tel label, qui permettrait de mettre de l'ordre dans la multiplication des fonds et investissements dits "éthiques" fait défaut. Pour pallier ce manque, la Fondation Fairplay de l'Ökozentrum de Langenbruck (BL) veut lancer le label financier Sust sous contrôle d'un organe encore à créer, le Moninspecta. Ce dernier certifierait une utilisation de l'épargne (sous forme de crédits ou de placements dans des fonds) respectueuse des principes du développement durable. Originalité du projet: la provenance des fonds serait, elle aussi, soumise à certification. ACTARES a été approchée, en début d'année, pour participer au projet. Faute de forces, elle n'a pu répondre positivement. En revanche, nous sommes heureux d'offrir à un représentant de Fairplay la possibilité d'expliquer pourquoi Moninspecta est nécessaire (réd.).

Stratégies d’investissement des assurances suisses: développement durable peu présent

Premiers rapports de durabilité en Suisse Etude comparative d'ACTARES

Déforestation en Indonésie: réaction du Credit Suisse Group

Responsabilité du CS Group dans la déforestation en Indonésie

Givaudan: rapport environnemental complet

Zellweger Luwa: données chiffrées

Bobst: 1er rapport environnemental et social

Schindler: premières données environnementales

Helvetia: communication environnementale à venir

Syngenta et la questions des organismes génétiquement modifiés

Rapports environnementaux

Bilan des activités de printemps