Dossier Corporate Governance

Les voix critiques ne doivent pas être étouffées

Dans cette deuxième saison d’assemblées générales sous conditions restrictives en raison du corona-virus, seules quatre entreprises ont permis à leurs actionnaires une participation en streaming. Actares exprime sa déception face aux réticences des entreprises à se montrer ouvertes au dialogue.

Des salaires lucratifs au mépris de la protection du climat

Actares approuve la volonté du Groupe cimentier mondial LafargeHolcim de présenter sa stratégie climatique à ses actionnaires et les efforts entrepris pour préserver la biodiversité. Il est toutefois permis de douter que la rémunération de la direction constitue une incitation sérieuse pour préserver le bien-être des personnes et de l'environnement.

Il faut maintenant regagner la perte de confiance

A l'approche de l'assemblée générale du 30 avril, les événements au Crédit Suisse se bousculent, à tel point qu'il est presque impossible pour Actares de se faire une idée claire de l'avenir de cette institution qui, malgré tous les scandales récents, conserve une importance systémique.

UBS, qui s’autoproclame leader dans la finance durable, ne présente toujours pas de calendrier clair pour son retrait de l’industrie liée au charbon

Actares est heureuse d’apprendre qu'UBS a pu augmenter de manière significative ses bénéfices, malgré la situation économique générale extrêmement difficile due à la pandémie du COVID-19. Cependant, Actares s'intéresse également aux bénéfices durables et attend une plus grande coresponsabilité de la grande banque dans la résolution des défis sociaux et climatiques. Des questions importantes restant sans réponse, Actares refusera d'accorder la décharge lors de l'Assemblée générale annuelle.

Davantage de transparence et de durabilité écologique exigées de Roche

Actares juge regrettable que Roche ait renoncé à transmettre sur Internet son assemblée générale ainsi qu’à répondre en direct aux questions des actionnaires. La politique climatique doit être présentée de manière plus transparente et le rapport sur les aspects non financiers soumis à l’avenir à l’assemblée générale. Une fois de plus, Actares critique les rémunérations exorbitantes versées au conseil d’administration et aux cadres supérieurs de Roche.

Risques climatiques dans la finance : l’obligation de faire rapport doit être renforcée

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) propose d'inclure les risques financiers liés au climat dans les informations que doivent fournir les banques et les compagnies d'assurance. Actares s'en félicite, mais demande une application à un plus grand nombre d'entreprises, des exigences plus strictes concernant l'analyse des risques, ainsi que des informations quantitatives.

Restez raisonnables, chers présidents de conseils d’administration !

Actares – actionnariat pour une économie durable – se sent dans l’obligation de prendre position sur l’argumentation récemment diffusée, superficielle et trompeuse, de quinze présidents de conseils d’administration suisses contre l'initiative multinationales responsables.

Actares dans une interview avec le magazine Vpod

Dans le dernier magazine Vpod (en allemand), la co-directrice et la présidente d'Actares, récemment démissionné, apportent des réponses aux questions brûlantes concernant l'initiative multinationales responsables.

Les actionnaires aussi prennent leur responsabilité : OUI à l’initiative « multinationales responsables »

Aux côtés d'environ 130 organisations, Actares soutient l’initiative pour des multinationales responsables. L’initiative ne demande qu’une chose : que les entreprises qui ignorent les droits humains et les standards environnementaux en soient rendues responsables. L’initiative protège ainsi les entreprises au comportement exemplaire. Depuis 20 ans, Actares s’engage pour une économie consciente de ses responsabilités.

Des temps difficiles pour les actionnaires

La saison des assemblées générales est presque terminée. Conformément à l'ordonnance Covid-19 du Conseil fédéral, elles se sont tenues principalement à huis clos. Ce qui a rendu difficile, voire impossible, la délégation des votes à Actares.

Eau, cacao, plastiques: Nestlé est-elle à la hauteur de ses engagements?

Nestlé se fixe à elle-même des objectifs ambitieux quant à la gestion responsable de ses activités - mais lors leur transposition dans la pratique, ceux-ci ne sont pas toujours atteints. Lors de l'assemblée générale, Actares demande des mesures plus efficaces.

Intervention d’Actares à l’AG de Roche 2019

Cumul de fonctions CA/direction générale chez Roche, rémunérations excessives et prix inacceptables des médicaments

Lors de l'assemblée générale de Roche, Actares demande que l'on mette un terme à la double fonction de Severin Schwan comme CEO et membre du conseil d'administration et refuse les rémunérations absurdement élevées en comparaison internationale pour le CEO et les membres du conseil d'administration. Actares critique également la pratique particulière de Roche dans la fixation des prix des médicaments en Suisse et à l'étranger.

Intervention d’Actares à l’AG de Nestlé 2018

Intervention d’Actares à l’AG de Zurich 2018

Intervention d’Actares à l’AG de Syngenta 2017

Intervention d’Actares à l’AG de UBS 2017

Intervention d’Actares à l’AG de LafargeHolcim 2017

Intervention 2 d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2017

Intervention 1 d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2017

Intervention d’Actares à l’AG de Swiss Re 2017

Intervention d’Actares à l’AG de Zurich 2017

Intervention d’Actares à l’AG de Novartis 2017

Actares dans un contexte changeant

Quand Actares a été fondée en mars 2000, la responsabilité des entreprises envers la société n’était pas un thème porteur. Il était alors impensable qu’un dialogue puisse s’instaurer entre grandes firmes et société civile. Seuls de rares rapports environnementaux étaient publiés. Où en sommes-nous aujourd’hui? Retour sur 16 ans d’activité au sein du Comité. Par Rudolf Meyer.

Actares préconise des bonus pour la durabilité

Une enquête d'Actares a relevé qu'aucune entreprise du Swiss Market Index ne tient compte de la durabilité comme critère significatif pour fixer les bonus de sa direction. Actares continuera à thématiser cette lacune à l’avenir.

Humeur: Roche réchauffe un serpent en son sein

Initiative en bonne route

Le nombre nécessaire de signatures a été réuni pour l’Initiative pour des multinationales responsables. Commence désormais un travail de persuasion.

Bataille de principe chez Sika

Les enjeux du conflit entre les actionnaires de Sika dépassent les simples intérêts particuliers. Des questions fondamentales se posent, raison pour laquelle Actares apporte son soutien à Ethos.

Une route encore longue

Intervention d’Actares à l’AG de LafargeHolcim

Interventions d’Actares à l’AG de Swatch Group

Intervention d’Actares à l’AG d'UBS

Intervention d’Actares à l’AG de Credit Suisse

Intervention d’Actares à l’AG de Zurich

Campagne PensionFairVote

Cheffes performantes

Initiative pour des multinationales responsables

Ce printemps 2015, pas moins de soixante organisations lancent une initiative d’importance capitale: «Multinationales responsables».

Banques et absence de responsabilité

A quelques nuances près, les problèmes rencontrés par les grandes banques présentent les mêmes caractéristiques: de fréquents scandales dont personne n’endosse la responsabilité au sommet, malgré des rémunérations faramineuses, et de belles promesses mais peu d’engagements concrets sur les questions climatiques.

Turbos et escargots pour Minder

Qualité insuffisante des procès-verbaux

En 2013, dix des vingt entreprises du Swiss Market Index ont dressé un procès-verbal exhaustif de leurs assemblées générales et l’ont rendu public. Pour les dix autres, la transparence laisse à désirer.

Retour sur les assemblées générales

Swatch Group ne brille pas

Pharmas en zone grise

Les droits des personnes participant à des études cliniques dans les pays émergents ou en voie de développement sont souvent négligés, une pratique constatée chez Novartis et Roche. Les nombreuses amendes et pénalités concernant Novartis, les rémunérations surdimensionnées octroyées par Roche font également problème.

Politique climatique peu crédible

Malgré un masque reluisant, la politique climatique des grandes banques suisses, Credit Suisse et UBS, reste peu convaincante. Lors de leurs assemblées générales respectives, ACTARES a critiqué en particulier le financement massif des énergies non renouvelables.

ACTARES: le président Rudolf Meyer répond à la NZZ au sujet des rémunérations

Délégation des droits de votes en 2014

Fondation d’ACTAvote

Depuis l’adoption de l’initiative Minder, un besoin d’accéder aux analyses et recommandations d’ACTARES sans être membre se fait sentir. Les caisses de pensions sont les premières concernées.

ACTARES au FMI

E-vote, plus simple en apparence

L’omertà se fissure autour de la politique

La troisième enquête d’ACTARES au sujet du financement de la politique par les grandes entreprises lève un coin du voile. Les banques sont devenues un peu plus transparentes, mais de grandes zones d’ombre subsistent. Et des dysfonctionnements inquiétants apparaissent ici ou là.

ACTARES se félicite du succès de l'initiative Minder et exige sa prompte application

ACTARES salue le renforcement du droit des actionnaires que signifie la victoire de l'initiative "contre les rémunérations abusives". Au Parlement incombe désormais le devoir de traduire aussi rapidement que possible la volonté du peuple dans le droit.

Election annuelle du conseil d'administration: initiative Minder face au contre-projet

Roby Tschopp, directeur d'ACTARES, compare chaque vendredi l'initiative Minder et le contre-projet. Aujourd'hui: élection annuelle du conseil d'administration:

Forum ACTARES: Salaires des dirigeants, entre marché et morale

Déléguer les droits de vote en 2013

Ces différences entre l'initiative Minder et le contre-projet sont significatives pour ACTARES

Genèse d’une votation

C’est une prise de conscience déclenchée par la faillite de Swissair qui conduit à la votation populaire du 3 mars 2013. Le chemin sera long, riche en détours et en péripéties. Diverses interventions se stimuleront mutuellement.

Nouvelle collaboration

Les positions de vote d’ACTARES couvrent les 20 sociétés du Swiss Market Index. Pour les procurations d’autres firmes, ce sont désormais les recommandations de la société zCapital qui seront appliquées.

Pourquoi soutenir l’initiative Minder

Sous la pression de l’initiative «contre les rémunérations abusives», le Parlement a élaboré une réforme ambitieuse du droit des sociétés anonymes, impensable il y a cinq ans encore. A l’issue du processus, des divergences sensibles subsistent entre les deux options. Le peuple suisse tranchera le 3 mars 2013.

Entretien: Antoinette Hunziker-Ebneter

Antoinette Hunziker-Ebneter, CEO et partenaire fondatrice de Forma Futura Invest AG, ancienne cheffe de la Bourse suisse, s’est adressée aux membres d’ACTARES lors de l’assemblée du 27 septembre 2012.

Invitations tarabiscotées

Chaque entreprise a sa manière d’organiser l’invitation à l’assemblée générale. Peut-être une marque d’originalité? Mais pour l’actionnaire, qui fait face à des procédures différentes, c’est une source de complications et parfois d’erreur. ACTARES a écrit à plus de 40 sociétés afin de les sensibiliser à la question.

UBS sort du bourbier

Le 30 octobre 2012, Sergio Ermotti, directeur général d’UBS, annonçait un redimensionnement drastique de sa banque d’investissement. Une revendication de longue date d’ACTARES en faveur d’un modèle d’affaires prudent et prévisible se concrétise enfin.

ACTARES préconise un tribunal des actionnaires

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, tire les conséquences de l'impunité des dirigeants qui ont conduit UBS à la catastrophe. Une action en justice ouverte en Suisse aurait dû porter sur un dommage oscillant entre 50 et 250 milliards de francs, avec des frais de justice prohibitifs pour les actionnaires. ACTARES préconise par conséquent la création au niveau fédéral une juridiction spécifique dédiée aux litiges entre actionnaires et responsables des sociétés cotées à la bourse suisse.

Halte au soutien des partis par les entreprises

Le soutien partisan à des partis par les 20 principales sociétés cotées à la bourse suisse n'a que peu diminué depuis trois ans. C'est ce qui ressort de la dernière mouture de l'enquête menée fin 2007 déjà par ACTARES, actionnariat pour une économie durable. ACTARES exige la totale transparence des activités politiques des entreprises et la fin des versements à des partis politiques.

Pour un tribunal des sociétés anonymes

Le temps de se lamenter sur l'épilogue de la débâcle d'UBS, qui verra les responsables échapper à toute sanction judiciaire, est passé. Se tournant vers l'avenir, ACTARES propose la création d'une cour spéciale.

Financement des partis politiques

Fin 2007, ACTARES a mené une enquête auprès des 20 plus grandes entreprises suisses cotées en bourse concernant leur soutien aux partis politiques. Sur les 18 qui ont répondu, plus de la moitié déclarent avoir alloué des contributions financières directes.

Plus de transparence dans les banques

Pour la première fois, Credit Suisse a publié partiellement ses lignes directrices et ses instructions concernant son comportement vis-à-vis des affaires sensibles dans les domaines écologique et social. Jusqu'à maintenant, les grandes banques ont toujours prétendu qu'il était impossible de les rendre publiques. Cette avancée met clairement UBS sous pression.

Note de lecture: Le Triomphe de la Cupidité

Réforme de la démocratie actionnariale: Interview avec Michael Zurkinden

Le Dr. Michael Zurkinden sera l'hôte de l'assemblée annuelle 2010 d'ACTARES (page 12). Né en 1978, conseiller à la clientèle auprès de Wegelin & Co. Privatbankiers, il a signé avec le Professeur Reiner Eichenberger dans la NZZ du 10 mars 2010 un article décoiffant consacré à la «démocratie actionnariale». Il s'exprime ici sur les moyens de redonner aux actionnaires leur pouvoir.

Plus de la moitié des vingt plus grandes entreprises suisses financent des partis politiques

Initiative "Contre les rémunérations abusives"

Note de lecture: Les chances de la globalisation

Référendum contre la loi sur l'imposition des entreprises II

Panne gênante chez UBS

Bilan contrasté pour UBS

Lors de l'assemblée générale du 18 avril 2007, ACTARES a salué certains progrès accomplis par UBS sur le thème des droits humains. Pourtant, dans les relations avec la clientèle, leur prise en considération n'en est encore qu'à ses débuts. Avec sa "Déclaration sur les droits humains", UBS a fait un timide premier pas dans la bonne direction. Il en va tout autrement pour les rémunérations de ses dirigeants. UBS n'a en aucunement réagi aux nombreux reproches. Pour cette raison, ACTARES a refusé la réélection de Peter Spuhler, membre du comité de rémunération.

Santé et environnement en jeu chez Nestlé

Dans son intervention, ACTARES a soulevé quelques problèmes d'environnement et de santé humaine.

Prix Robin Cosgrove

Humeur: Rachat d'actions – externaliser le désarroi

par Edouard Dommen

Novelles règles boursières

Exercice des droits de vote

Editorial: Un débat qui s'élargit

Prise de position sur la révision du droit de la société anonyme et du droit comptable

Prise de position sur la cession de la participation de la Confédération dans Swisscom

Déléguez vos droits de vote

"Evasion fiscale" par réduction de capital?

Depuis un certain temps, les sociétés cotées en bourse ont de plus en plus fréquemment procédé à des réductions de capital. Soit par réductions de la valeur nominale des actions, soit par rachat et destruction d'actions, ce qui est fiscalement intéressant principalement pour les gros actionnaires.

ACTARES a cinq ans

ACTARES est né de la fusion de Canes, la convention des actionnaires de Nestlé et du "Verein der kritischen AktionärInnen der Bankgesellschaft VkA", les actionnaires critiques de l'UBS. La fusion s'est déroulée bien mieux que de nombreuses fusions d'entreprises. Non seulement deux organisations, mais également deux cultures ont dû se rencontrer. Un grand merci va à celles et ceux qui ont rendu cela possible.

Révolution culturelle chez Nestlé?

Les interventions répétées d'ACTARES et d'autres actionnaires auprès de Nestlé n'auront pas été vaines. Tirant les conséquences de l'Assemblée Générale du 14 avril 2005, le Président et Directeur général Peter Brabeck a fait cet été un pas vers les actionnaires en leur envoyant un questionnaire sur la révision des statuts.

Swisscom n'appartient pas au conseil fédéral

ACTARES estime que le comportement adopté par le Conseil fédéral fin novembre vis-à-vis de Swisscom violent grossièrement les principes du gouvernement d'entreprise. Son attitude compromet le service public et fait subir tant aux actionnaires minoritaires qu'aux contribuables une sévère perte de valeur. C'est pourquoi, dans cette affaire d'un type nouveau, nous avons exprimé notre position.

Lignes directrices d'ACTARES pour les votes en assemblées générales d'entreprises

Nestlé: Monsieur le Président"

Cette année, l'Assemblée Générale de Nestlé a été largement couverte par les médias. Même si une majorité n'a pu être atteinte contre le double mandat de Monsieur Brabeck, l'histoire de l'actionnariat actif a été marqué d'une pierre à Lausanne ce printemps. Pour une fois, nous ne vous présentons pas un rapport d'AG, mais les textes des interventions d'ACTARES. Il est en effet peu habituel que trois membres de notre association interviennent sur trois thèmes différents dans une même AG. Les mots d'introduction et de remerciements n'ont été reproduits que pour la première intervention.

Editorial: Plus rien n'est comme avant

Editorial: Des actionnaires "fantômes"

Editorial: Quelle culture du dialogue dans les entreprises suisses?

Entreprises suisses : Nouvelle étude sur la communication en matière de durabilité

Transparence environnementale et sociale Quels liens avec le gouvernement d’entreprise ?

La Fondation Ethos a fait paraître cet automne une étude comparative intitulée « Les sociétés suisses à l’épreuve du gouvernement d’entreprise ». L’étude a retenu les 100 plus grandes entreprises suisses et les a classées en quatre catégories selon deux critères (voir encadré). Il nous a paru intéressant de re-situer les entreprises avec lesquelles ACTARES a eu des contacts dans ce tableau (voir encadré sur nos critères de sélection). Les entreprises les plus transparentes et les plus pointues en matière de gouvernement d’entreprise le sont-elles aussi pour les questions sociales et environnementales ?

Représentation des voix de nos membres en AG des entreprises

Les membres d'ACTARES ont la possibilité de nous envoyer leurs cartes de procuration afin de faire représenter leurs voix en assemblées générales des entreprises dont ils ou elles sont actionnaires (voir encadré). La saison des assemblées générales terminée, voici un bilan de l'usage que nous en avons fait.

Editorial: De la transparence avant toute chose - le cas de la SGS

Editorial: en 25 ans …

Comparaison des rapports de durabilité de six entreprises suisses

Quelle indépendance pour les audits des entreprises?

Deuxième rencontre du réseau européen

Consultation sur le droit des actionnaires

Débâcle de Swissair: position d'ACTARES

Standards pour des conditions de travail convenables et une pratique des affaires respectueuse de l’environnement

AG du Credit Suisse Group: double intervention

Pourquoi un actionnariat pour une économie durable ?

De Catherine Herold, présidente d'ACTARES