Dossier Roche

Davantage de transparence et de durabilité écologique exigées de Roche

Actares juge regrettable que Roche ait renoncé à transmettre sur Internet son assemblée générale ainsi qu’à répondre en direct aux questions des actionnaires. La politique climatique doit être présentée de manière plus transparente et le rapport sur les aspects non financiers soumis à l’avenir à l’assemblée générale. Une fois de plus, Actares critique les rémunérations exorbitantes versées au conseil d’administration et aux cadres supérieurs de Roche.

Roche: AG 2021

Restez raisonnables, chers présidents de conseils d’administration !

Actares – actionnariat pour une économie durable – se sent dans l’obligation de prendre position sur l’argumentation récemment diffusée, superficielle et trompeuse, de quinze présidents de conseils d’administration suisses contre l'initiative multinationales responsables.

Climat, rémunération et femmes dans le conseil d'administration : Il faut agir chez Roche

Actares - actionnariat pour une économie durable - estime que chez Roche des mesures doivent être prises dans trois domaines : comme Roche renonce à collaborer au Carbon Disclosure Project (CDP), une évaluation objective de sa politique climatique est impossible; les rémunérations du président du conseil d'administration et du CEO sont excessives et la représentation des deux genres au conseil d'administration n'est pas encore appropriée.

Roche, AG 2020

Nouveau cap pour les géants de la pharma?

Depuis l’automne 2018, le groupe de travail «pharma» d’Actares s’est focalisé sur deux thèmes: le passage de la production traditionnelle de médicaments à des processus biochimiques et de génie génétique, et les risques pour les humains et l’environnement dus à la délocalisation de la production en Asie.

Intervention d’Actares à l’AG de Roche 2019

Cumul de fonctions CA/direction générale chez Roche, rémunérations excessives et prix inacceptables des médicaments

Lors de l'assemblée générale de Roche, Actares demande que l'on mette un terme à la double fonction de Severin Schwan comme CEO et membre du conseil d'administration et refuse les rémunérations absurdement élevées en comparaison internationale pour le CEO et les membres du conseil d'administration. Actares critique également la pratique particulière de Roche dans la fixation des prix des médicaments en Suisse et à l'étranger.

Roche, AG 2019

Intervention d’Actares à l’AG de Roche 2018

Intervention d’Actares à l’AG de Roche 2017

Actares préconise des bonus pour la durabilité

Une enquête d'Actares a relevé qu'aucune entreprise du Swiss Market Index ne tient compte de la durabilité comme critère significatif pour fixer les bonus de sa direction. Actares continuera à thématiser cette lacune à l’avenir.

Humeur: Roche réchauffe un serpent en son sein

Accès aux médicaments difficile

Les entreprises pharmaceutiques jouent dans le monde un rôle-clé dans l’approvisionnement en médicaments. En raison des coûts de traitement extrêmement élevés, seuls 46 % des malades dans les pays en développement reçoivent les médicaments dont ils ont besoin. Les pays industrialisés ne peuvent, de leur côté, plus se permettre les tarifs pratiqués. Actares demande davantage de transparence dans la fixation des prix.

A ne pas rater! Forum ACTARES au sujet des tests pharmaceutiques, le 27 novembre à Bâle

ACTARES Forum: Tests sans frontières

Qualité insuffisante des procès-verbaux

En 2013, dix des vingt entreprises du Swiss Market Index ont dressé un procès-verbal exhaustif de leurs assemblées générales et l’ont rendu public. Pour les dix autres, la transparence laisse à désirer.

Pharmas en zone grise

Les droits des personnes participant à des études cliniques dans les pays émergents ou en voie de développement sont souvent négligés, une pratique constatée chez Novartis et Roche. Les nombreuses amendes et pénalités concernant Novartis, les rémunérations surdimensionnées octroyées par Roche font également problème.

L’omertà se fissure autour de la politique

La troisième enquête d’ACTARES au sujet du financement de la politique par les grandes entreprises lève un coin du voile. Les banques sont devenues un peu plus transparentes, mais de grandes zones d’ombre subsistent. Et des dysfonctionnements inquiétants apparaissent ici ou là.

Assemblée générale de Roche, 2013

Halte au soutien des partis par les entreprises

Le soutien partisan à des partis par les 20 principales sociétés cotées à la bourse suisse n'a que peu diminué depuis trois ans. C'est ce qui ressort de la dernière mouture de l'enquête menée fin 2007 déjà par ACTARES, actionnariat pour une économie durable. ACTARES exige la totale transparence des activités politiques des entreprises et la fin des versements à des partis politiques.

Droits humains en question chez Roche

Roche reste impliquée dans l'utilisation d'organes de prisonniers et de condamnés à mort exécutés pour des transplantations, pratique hautement condamnable sous l'angle des droits humains.

Assemblée générale de Roche, 2011

ACTARES critique Roche pour ses transplantations en Chine

Roche ne parvient pas à se dépêtrer des ses compromissions dans le dossier des prélèvements d'organes forcés en Chine. Malgré les promesses et les assurances de l'an dernier, ACTARES, actionnariat pour une économie durable, se voit dans l'obligation d'interpeller à nouveau le président Franz Humer lors de l'Assemblée générale, le 1er mars 2011. En dépit des forts soupçons qui pèsent sur le système chinois des transplantations, la société elle-même confirme la poursuite de ses programmes de recherche les plus contestés. En outre, ACTARES refusera l'élection de trois nouveaux hommes au sein d'un Conseil d'administration qui ne compte que deux femmes sur 14 membres.

Droits humains en cause chez Roche

Le groupe Roche souligne régulièrement que son but le plus noble est de sauver des vies. Voilà un principe digne d'éloges, qui doit toutefois être relativisé en regard des affaires faites avec le Cellcept, un médicament utilisé dans les transplantations en Chine.

Représentation des femmes dans les conseils d'administration et les directions générales

Plus de la moitié des vingt plus grandes entreprises suisses financent des partis politiques

Rémunérations masculines?

L'exagération dans les rémunérations continue à susciter les interventions d'ACTARES ainsi que d'autres acteurs. Quelques résultats symboliques sont à relever, même si presque tout reste à faire. Par ailleurs, le déséquilibre abyssal entre homme et femmes dans les organes dirigeants ne fait pas mine de se combler.

Humeur: Des subventions pour la chimie et la pharma bâloises

Décharges chimiques bâloises: le feuilleton continue

En 2005, ACTARES a de nouveau soulevé auprès des cinq géants de la chimiques et de la pharma bâloises la problématique du rythme anémique de l'assainissement des décharges non sécurisées des années cinquante. Depuis les interventions de l'année dernière, bien peu de résultats ont été obtenus.

Décharges de la région bâloise: quels risques ?

Les interventions d'ACTARES lors de cinq assemblées générales d'entreprises chimiques et pharmaceutiques, pour exiger l'assainissement de leurs décharges dans la région bâloise, ont mené à une discussion avec les responsables de la sécurité de ces décharges. Les doutes subsistent quant à la juste évaluation des risques, et à un assainissement complet et dans un délai raisonnable.

Rapports de durabilité des entreprises suisses en 2004

Depuis sa fondation, ACTARES a demandé aux entreprises suisses de fournir dans leurs rapports une information transparente sur la "durabilité". Nous avons comparé et évalué il y a deux ans les premiers rapports sur la durabilité des entreprises suisses cotées en bourse, d'après les critères de la Global Reporting Initiative (GRI) (voir Lettre d'information n° 7). Depuis l'an dernier, l'Institut for Sustainable Management (IfSM) de la Haute Ecole Spécialisée du Nord-ouest de la Suisse (Argovie) a repris ce thème. Il a publié en octobre les résultats d'une deuxième étude plus large sur les informations concernant la durabilité figurant dans toutes les publications des entreprises suisses.

Chimiques et pharmaceutiques bâloises: Nécessité d’assainir les décharges chimiques

ACTARES a soulevé devant les assemblées générales de cinq entreprises chimiques et pharmaceutiques le problème des décharges sauvages de produits toxiques, problème bien connu de la population de la région bâloise. Les actionnaires ont exigé de la part des conseils d'administration de Novartis, Ciba Spécialités Chimiques, Clariant, Roche et Syngenta d'en finir avec les interminables négociations menées à ce propos et d'évacuer sans délai les décharges peu sûres dans lesquelles la chimie bâloise s'est débarrassée sans scrupule de ses déchets toxiques, au cours des années quarante et cinquante.

ADPIC et accès aux médicaments: les enjeux