Dossier …et cetera

Les voix critiques ne doivent pas être étouffées

Dans cette deuxième saison d’assemblées générales sous conditions restrictives en raison du corona-virus, seules quatre entreprises ont permis à leurs actionnaires une participation en streaming. Actares exprime sa déception face aux réticences des entreprises à se montrer ouvertes au dialogue.

Risques climatiques dans la finance : l’obligation de faire rapport doit être renforcée

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) propose d'inclure les risques financiers liés au climat dans les informations que doivent fournir les banques et les compagnies d'assurance. Actares s'en félicite, mais demande une application à un plus grand nombre d'entreprises, des exigences plus strictes concernant l'analyse des risques, ainsi que des informations quantitatives.

Les actionnaires aussi prennent leur responsabilité : OUI à l’initiative « multinationales responsables »

Aux côtés d'environ 130 organisations, Actares soutient l’initiative pour des multinationales responsables. L’initiative ne demande qu’une chose : que les entreprises qui ignorent les droits humains et les standards environnementaux en soient rendues responsables. L’initiative protège ainsi les entreprises au comportement exemplaire. Depuis 20 ans, Actares s’engage pour une économie consciente de ses responsabilités.

Des temps difficiles pour les actionnaires

La saison des assemblées générales est presque terminée. Conformément à l'ordonnance Covid-19 du Conseil fédéral, elles se sont tenues principalement à huis clos. Ce qui a rendu difficile, voire impossible, la délégation des votes à Actares.

Bataille de principe chez Sika

Les enjeux du conflit entre les actionnaires de Sika dépassent les simples intérêts particuliers. Des questions fondamentales se posent, raison pour laquelle Actares apporte son soutien à Ethos.

BASF irresponsable

Der Dachverband der Kritischen Aktionärinnen und Aktionäre aus Deutschland und ACTARES kritisieren den Abbau von Ausbildungsplätzen bei BASF, fordern einen Risikofonds von 500 Mio. Euro für den Anbau der gentechnisch veränderten Kartoffel Amflora und kritisieren den Wortbruch gegenüber Comparex-Mitarbeitern.

Durabilité : les recettes de Lindt & Sprüngli pourraient encore être affinées…

Au printemps 2004, ACTARES est entrée en contact avec Lindt & Sprüngli pour savoir quelles mesures la société envisageait de prendre pour améliorer son information sur les aspects éthiques et environnementaux de ses activités. Cette démarche est liée au classement assez médiocre de l'entreprise dans l'étude de la HES du nord-ouest de la Suisse sur les informations des entreprises suisses relativement à la durabilité. Donnant suite à cette intervention, Lindt & Sprüngli a invité ACTARES pour en discuter. Lindt & Sprüngli pratique une gestion respectueuse de l'environnement dans ses centres de production. En revanche, dans le domaine complexe et sensible de l'acquisition des matières premières, la réflexion ne fait que commencer. Le chemin à parcourir est encore long pour une production de pralinés avec garantie de respect des droits humains et des normes environnementales au niveau de l'ensemble de la chaîne des fournisseurs.

Serono Visite à Corsier/Vevey

A la suite des contacts d’ACTARES avec Serono, l’entreprise nous a proposé de visiter le "Serono Biotech Center" de Corsier-sur-Vevey (VD). Une petite délégation d’une dizaine de nos membres s’y est rendue au mois de février et a été reçue par le directeur du site ainsi que les cadres de l’entreprise compétents sur les questions nous intéressant. Une présentation théorique de l’entreprise, en général, et du site de Corsier, en particulier, a été suivie par une visite des installations et des laboratoires.

Serono : Gestion environnementale

ACTARES a réitéré à Serono sa demande de publication d’un rapport environnemental et social. A la suite de cette demande, Marc Aubert, directeur des services de la communication, et Antoine Glardon, responsable pour les questions de risques et d’environnement, ont rencontré des représentants de notre association. Voici les informations qu’ils ont fourni concernant la politique environnementale de Serono.

Vögele: Nouvel élan

En 2001, la Holding Charles Vögele annonçait qu’elle entendait faire certifier selon des normes sociales, dites normes SA 8000, ses chaînes d’approvisionnement de textiles de façon à ce que soient garantis droits humains en général et droit du travail en particulier sur les sites de production. Depuis lors, la situation a quelque peu changé au sein de l’entreprise et le projet semblait être en sommeil. A l’automne 2003, ACTARES a donc repris contact avec l’entreprise pour savoir comment l’entreprise pensait procéder pour garantir des conditions de travail décentes chez ses fournisseurs textile.

Stratégies d’investissement des assurances suisses: développement durable peu présent

Zellweger Luwa se retire de la bourse

Débâcle de Swissair: position d'ACTARES

Serono: pourrait mieux faire

Zellweger Luwa: données chiffrées

Bobst: 1er rapport environnemental et social

Schindler: premières données environnementales

Helvetia: communication environnementale à venir

Vögele: adoption de normes sociales

Rapports environnementaux