Dossier CS Group

Credit Suisse: AG extra­ordinaire 2021

Il faut maintenant regagner la perte de confiance

A l'approche de l'assemblée générale du 30 avril, les événements au Crédit Suisse se bousculent, à tel point qu'il est presque impossible pour Actares de se faire une idée claire de l'avenir de cette institution qui, malgré tous les scandales récents, conserve une importance systémique.

Credit Suisse: AG 2021

Credit Suisse: AG extra­ordinaire 2020

Restez raisonnables, chers présidents de conseils d’administration !

Actares – actionnariat pour une économie durable – se sent dans l’obligation de prendre position sur l’argumentation récemment diffusée, superficielle et trompeuse, de quinze présidents de conseils d’administration suisses contre l'initiative multinationales responsables.

Des temps difficiles pour les actionnaires

La saison des assemblées générales est presque terminée. Conformément à l'ordonnance Covid-19 du Conseil fédéral, elles se sont tenues principalement à huis clos. Ce qui a rendu difficile, voire impossible, la délégation des votes à Actares.

Crédit Suisse : Les objectifs climatiques manquent d'ambition

Actares attend du Credit Suisse des avancées ambitieuses et concrètes qui montrent que la crise climatique est prise au sérieux. Pour ce faire, Actares demande une planification concrète, indiquant quelles mesures sont prévues, et d'ici à quand, pour être compatible avec un réchauffement limité à 1,5°C au plus tard en 2050, et d'autre part de promouvoir la publication des rapports quantatifs TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures). Il est essentiel que le groupe communique de manière transparente sur les exigences qu'il pose dans ses dialogues avec les entreprises dans le cadre de sa stratégie en matière de risques climatiques.

Credit Suisse, AG 2020

Nestlé, AG 2020

La finance face à des vents contraires

Les banques et les compagnies d’assurances ne doivent plus s’esquiver s’agissant de leurs responsabilités en matière de réchauffement climatique.

Intervention d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2019

Obligations vertes ou charbon: où en est Credit Suisse?

Dans sa "Déclaration sur le changement climatique", Credit Suisse reconnait devoir participer à la lutte contre le changement climatique. Mais que fait concrètement la banque? Lors de l'assemblée générale, Actares - actionnariat pour une économie durable - demande plus que des paroles: des actes.

Credit Suisse, AG 2019

Protection climatique dans la finance

D’après l’accord de Paris sur le climat, les banques et les assurances doivent contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Swiss Re et Zurich ont réagi et se sont retirées partiellement du charbon. Credit Suisse et UBS sont restées trop passives, malgré des injonctions répétées.

Intervention 2 d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2017

Intervention 1 d’Actares à l’AG de Credit Suisse 2017

Actares préconise des bonus pour la durabilité

Une enquête d'Actares a relevé qu'aucune entreprise du Swiss Market Index ne tient compte de la durabilité comme critère significatif pour fixer les bonus de sa direction. Actares continuera à thématiser cette lacune à l’avenir.

Une route encore longue

Intervention d’Actares à l’AG de Credit Suisse

Banques et absence de responsabilité

A quelques nuances près, les problèmes rencontrés par les grandes banques présentent les mêmes caractéristiques: de fréquents scandales dont personne n’endosse la responsabilité au sommet, malgré des rémunérations faramineuses, et de belles promesses mais peu d’engagements concrets sur les questions climatiques.

Qualité insuffisante des procès-verbaux

En 2013, dix des vingt entreprises du Swiss Market Index ont dressé un procès-verbal exhaustif de leurs assemblées générales et l’ont rendu public. Pour les dix autres, la transparence laisse à désirer.

Politique climatique peu crédible

Malgré un masque reluisant, la politique climatique des grandes banques suisses, Credit Suisse et UBS, reste peu convaincante. Lors de leurs assemblées générales respectives, ACTARES a critiqué en particulier le financement massif des énergies non renouvelables.

Réseau: Page ouverte à Pain pour le prochain

Des banques suisses spéculent à hauteur de 3,6 milliards de francs sur les produits alimentaires. Des produits financiers liés aux céréales, au maïs, au sucre et à d’autres produits agricoles de base augmentent les fluctuations de prix et aggravent la faim dans le monde. Pain pour le prochain demande aux banques suisses de renoncer à la spéculation sur les aliments.

L’omertà se fissure autour de la politique

La troisième enquête d’ACTARES au sujet du financement de la politique par les grandes entreprises lève un coin du voile. Les banques sont devenues un peu plus transparentes, mais de grandes zones d’ombre subsistent. Et des dysfonctionnements inquiétants apparaissent ici ou là.

Les charrettes arrivent

Fatalement, les rudesses du climat économique européen finissent par atteindre la Suisse. Cet automne, les annonces de licenciements conséquents se succèdent dans les grands groupes, comme d’ailleurs au sein de sociétés plus modestes.

Halte au soutien des partis par les entreprises

Le soutien partisan à des partis par les 20 principales sociétés cotées à la bourse suisse n'a que peu diminué depuis trois ans. C'est ce qui ressort de la dernière mouture de l'enquête menée fin 2007 déjà par ACTARES, actionnariat pour une économie durable. ACTARES exige la totale transparence des activités politiques des entreprises et la fin des versements à des partis politiques.

Eloge et blâme pour Credit Suisse

Présente à la dernière assemblée générale, ACTARES a félicité Credit Suisse pour la publication de lignes directrices sur certains secteurs d'activité et pour son approbation du plan de régulation bancaire. En revanche, il y a encore beaucoup à faire dans les domaines de la politique climatique et des rémunérations.

ACTARES critique les bonus de Credit Suisse et salue ses directives de durabilité

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, critique lors de l'assemblée générale 2011 de Credit Suisse les rémunérations toujours aussi excessives. La simplification et l'amélioration notables apportées au système des bonus ne conduisent toujours pas à un retour à des montants défendables. ACTARES refuse par conséquent le rapport de rémunérations. Sur le plan de la durabilité, ACTARES salue la publication des directives appliquées par Credit Suisse à différents secteurs d'activité. D'importants progrès restent néanmoins à accomplir en matière de politique climatique, dont les éléments les plus importants sont actuellement laissés de côté.

Plus de transparence dans les banques

Pour la première fois, Credit Suisse a publié partiellement ses lignes directrices et ses instructions concernant son comportement vis-à-vis des affaires sensibles dans les domaines écologique et social. Jusqu'à maintenant, les grandes banques ont toujours prétendu qu'il était impossible de les rendre publiques. Cette avancée met clairement UBS sous pression.

Rémunérations au sommet et climat à la traîne chez Credit Suisse

Credit Suisse bat tous les records sur le front des rémunérations. Les montants déjà très élevés pour 2009 se sont trouvés multipliés grâce aux boni des années précédentes! Voilà qui contraste avec de maigres prestations en matière de durabilité.

ACTARES exige de Credit Suisse une durabilité globale

ACTARES, Actionnariat pour une économie durable, s'élève lors de l'assemblée générale 2010 contre les rémunérations démesurées pratiquées par Credit Suisse. CS a besoin d'un système de rémunérations qui rende impossible de telles dérives et qui permette de revenir à une politique salariale acceptable. Pour cette raison, ACTARES refuse le rapport de rémunérations et la réélection d'Aziz Syriani au Conseil d'administration. ACTARES demande également à CS de développer une vision globale de la durabilité. Non seulement en matière de rémunérations, mais aussi sur le plan de l'environnement beaucoup reste à faire: par exemple, les investissements dans des activités productrices de gaz à effet de serre, comme l'exploitation des sables bitumineux, doivent impérativement être proscrits.

Représentation des femmes dans les conseils d'administration et les directions générales

Plus de la moitié des vingt plus grandes entreprises suisses financent des partis politiques

Rémunérations masculines?

L'exagération dans les rémunérations continue à susciter les interventions d'ACTARES ainsi que d'autres acteurs. Quelques résultats symboliques sont à relever, même si presque tout reste à faire. Par ailleurs, le déséquilibre abyssal entre homme et femmes dans les organes dirigeants ne fait pas mine de se combler.

Perte de crédit pour Credit Suisse ?

Chez Credit Suisse, l'intervention d'ACTARES en assemblée générale a porté sur deux activités à risque : sa contribution à l'entrée en bourse de la société malaisienne d'exploitation forestière Samling, impliquée dans la destruction de la forêt primaire et l'expulsion de populations indigènes, et sa collaboration avec China Poly Group, dont une branche – Poly Technics – est active dans le commerce des armes.

"Evasion fiscale" par réduction de capital?

Depuis un certain temps, les sociétés cotées en bourse ont de plus en plus fréquemment procédé à des réductions de capital. Soit par réductions de la valeur nominale des actions, soit par rachat et destruction d'actions, ce qui est fiscalement intéressant principalement pour les gros actionnaires.

Menace du Crédit Suisse sur la baleine grise?

Rapports de durabilité des entreprises suisses en 2004

Depuis sa fondation, ACTARES a demandé aux entreprises suisses de fournir dans leurs rapports une information transparente sur la "durabilité". Nous avons comparé et évalué il y a deux ans les premiers rapports sur la durabilité des entreprises suisses cotées en bourse, d'après les critères de la Global Reporting Initiative (GRI) (voir Lettre d'information n° 7). Depuis l'an dernier, l'Institut for Sustainable Management (IfSM) de la Haute Ecole Spécialisée du Nord-ouest de la Suisse (Argovie) a repris ce thème. Il a publié en octobre les résultats d'une deuxième étude plus large sur les informations concernant la durabilité figurant dans toutes les publications des entreprises suisses.

Campagne présidentielle aux Etats-Unis : Les grandes banques misent sur le mauvais cheval

Rien de nouveau à ce que les banques suisses s’immiscent dans la politique. En revanche, qu’UBS et Crédit Suisse fassent partie des plus gros bailleurs de fonds de la campagne de George W. Bush laisse pantois. Quelle peut être la compatibilité entre son programme et les principes du développement durable ? Les soutiens généreux apportés par UBS et Crédit Suisse dans une campagne où les montants financiers jouent un rôle considérable indignent les actionnaires pour un développement durable.

Représentation des voix de nos membres en AG des entreprises

Les membres d'ACTARES ont la possibilité de nous envoyer leurs cartes de procuration afin de faire représenter leurs voix en assemblées générales des entreprises dont ils ou elles sont actionnaires (voir encadré). La saison des assemblées générales terminée, voici un bilan de l'usage que nous en avons fait.

Premiers rapports de durabilité en Suisse Etude comparative d'ACTARES

Comparaison des rapports de durabilité de six entreprises suisses

Déforestation en Indonésie: réaction du Credit Suisse Group

Egalité des chances entre femmes et hommes dans les entreprises suisses

L'enquête.

Responsabilité du CS Group dans la déforestation en Indonésie

Egalité des chances entre femmes et hommes dans les entreprises suisses

Le questionnaire.

AG du Credit Suisse Group: double intervention

Rapports sociaux