Communiqués de presse

ACTARES préconise un tribunal des actionnaires

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, tire les conséquences de l'impunité des dirigeants qui ont conduit UBS à la catastrophe. Une action en justice ouverte en Suisse aurait dû porter sur un dommage oscillant entre 50 et 250 milliards de francs, avec des frais de justice prohibitifs pour les actionnaires. ACTARES préconise par conséquent la création au niveau fédéral une juridiction spécifique dédiée aux litiges entre actionnaires et responsables des sociétés cotées à la bourse suisse.

Communiqués de presse

ACTARES s'oppose à la décharge chez Sonova

La décharge des membres non-exécutifs du Conseil d'administration de Sonova est soumise à l'Assemblée générale du 21 juin 2011. ACTARES, actionnariat pour une économie durable, s'y oppose et encourage l'ensemble des actionnaires à en faire de même. En effet, l'enquête relative à de possibles délits d'initiés est en cours, et par conséquent les responsabilités de chacune et chacun ne sont pas établies.

Communiqués de presse

ACTARES critique les bonus de Credit Suisse et salue ses directives de durabilité

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, critique lors de l'assemblée générale 2011 de Credit Suisse les rémunérations toujours aussi excessives. La simplification et l'amélioration notables apportées au système des bonus ne conduisent toujours pas à un retour à des montants défendables. ACTARES refuse par conséquent le rapport de rémunérations. Sur le plan de la durabilité, ACTARES salue la publication des directives appliquées par Credit Suisse à différents secteurs d'activité. D'importants progrès restent néanmoins à accomplir en matière de politique climatique, dont les éléments les plus importants sont actuellement laissés de côté.

Communiqués de presse

ACTARES veut une UBS solide, loin de la vieille mentalité

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, porte cette année encore un regard déçu sur UBS. Des améliorations partielles sont visibles au plan économique et éthique, mais la direction actuelle ramène la banque sur le chemin de l'ancienne mentalité de casino. Les rémunérations retrouvent des niveaux inacceptables et la responsabilité environnementale et sociale n'existe en bonne partie que sur le papier. Comme le Conseil d'administration est resté inactif suite au refus de la décharge pour l'année 2007, ACTARES n'accorde pas la décharge pour l'année 2010.

Communiqués de presse