Actualité

Proportion de femmes dans les Conseils d’administration

Une récente analyse d’Actares sur la parité hommes-femmes dans les Conseils d’administration (CA) des sociétés du Swiss Market Index (SMI) montre que la proportion de femmes continue à stagner.

Actares a examiné les CA de toutes les sociétés du SMI sous l’angle de la parité hommes-femmes, relevant le nombre de femmes que ces sociétés proposaient de réélire ou d’élire en 2018, et permettant ainsi de déduire si les entreprises désirent augmenter la part des femmes dans leurs CA respectifs.

Des études ont démontré qu’un minimum de trois femmes était nécessaire dans un CA pour qu’elles soient simplement vues de prime abord comme «membres du CA» au lieu de femmes plus spécifiquement. Les critères de vote d’Actares demandent que chaque genre soit représenté à hauteur d’au moins 30 %. Seules six entreprises (sur les 20 interrogées) répondaient aux deux critères dans leurs propositions de candidatures.

Pour une politique volontariste
Dans l’ensemble, la situation est presque inchangée par rapport à 2017. En 2018, des femmes ont été proposées pour exactement la moitié des sièges vacants, mais leur part globale n’a que passé de 23 à 24 %.

Parmi les sociétés du SMI, seules deux présentent un rapport hommes-femmes équilibré au sein de leur CA. Dans aucune d’entre elles les femmes ne sont majoritaires, et dans un des CA, il n’y a aucune femme du tout.

L’un des obstacles est le faible taux de mobilité au sein des Conseils d’administration (10 à 15 % par année). Actares appelle donc à un changement radical dans la politique de composition des CA. Il ne suffit pas que les femmes candidates soient en nombre égal à celui des hommes. Au contraire: elles doivent être clairement surreprésentées.

Communiqué de presse
Schillingreport