Actualité

Réseau: Zero Emission Group

L’association Zero Emission Group est une initiative étudiante de l’EPFL qui vise à analyser, promouvoir et mettre en oeuvre des solutions intégrées face à l’urgence climatique. En 2016, l’association a lancé la campagne «Divest» sur le campus.

Par Adrien Legrain

Dans un contexte où la performance globale des investissements fossiles est reconnue en déclin par les spécialistes du domaine (ORTEC, EIOPA, MERCER), et où la campagne de désinvestissement des énergies fossiles est en pleine croissance dans le monde entier, il est à se demander pourquoi, en Suisse, on s’attache tant à conserver ces titres peu attractifs.

Les étudiants s’engagent
Face à ce constat, un groupe étudiant de l’EPFL a décidé d’ouvrir le débat sur la thématique du désinvestissement à travers la campagne «Divest» de sensibilisation sur le campus et de négociation interne. Celle-ci a permis, depuis trois ans, de mettre en lumière des expert-e-s engagés du milieu de l’investissement, des ONGs et des acteurs-trices de l’EPFL à travers multiples conférences sur le campus. En parallèle, un dialogue a été instauré avec la trésorerie de l’institution pour qu’elle désinvestisse des énergies fossiles.

Ce dialogue a contribué à la vente par l’EPFL de ses portefeuilles de titres pour ne conserver qu’un seul (lié à un contrat de donation pour des bourses d’étude) avec une banque dont les réflexions sont des plus avancées en matière ESG (environnement, social, gouvernance). Cette décision, bénéfique au plan environnemental, reste toutefois à comparer avec le désinvestissement annoncé par l’UNIL, plus ambitieux. Désormais, l’association Zero Emission Group souhaite développer une boîte à outil pour encourager les mouvements «Divest» dans les autres universités suisses.

Zero Emission Group