Actualité Communiqués de presse

Swiss Re: la meilleure adresse dans les assurances?

Actares - actionnariat pour une économie durable - félicite le CEO de Swiss Re pour son engagement en faveur d'une plus grande durabilité. En revanche, Swiss Re se situe dans la moyenne pour l'engagement de ses collaborateurs. Lors de l'assemblée générale, Actares demande que des mesures soient prises pour remédier à cette situation.

Swiss Re est une entreprise leader dans de nombreux domaines de la responsabilité d’entreprise et du développement durable - une adresse de premier plan. Actares, cependant, partage l’avis exprimé par le CEO à propos du profil de l’entreprise qu’il faut en en faire plus.

Actares se félicite du fait que Swiss Re n’assure que les entreprises qui réalisent moins de 30% de leur chiffre d’affaires dans le charbon ou les centrales électriques au charbon. Pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est élevé, des pourcentages inférieurs à ce seuil peuvent cependant également conduire à des émissions de CO2 élevées en valeur absolue. Actares demande donc que Swiss Re fixe un seuil quantitatif en plus du seuil en pourcentage : par exemple une limitation à un volume de production de 20 millions de tonnes de charbon ou de 10 gigawatts d’électricité au charbon. Après les indices de référence ESG introduits en 2017, la prochaine étape pour Swiss Re devrait consister à fixer des objectifs quantitatifs spécifiques pour l’ensemble de son portefeuille de placement, par exemple la réduction de l’empreinte CO2 sur une période donnée.

Dans le passé, Swiss Re était également considérée par ses collaborateurs comme la meilleure compagnie d’assurances. Pourtant, dans le dernier sondage sur leur engagement, le résultat a été décevant : un taux d’engagement de 66% d’engagement seulement, donc dans la moyenne, pour le monde de la finance et de l’assurance. Swiss Re s’est fixé pour objectif d’atteindre un taux d’engagement d’au moins 75%. Actares s’attend à un engagement fort au niveau de la direction visant à améliorer ce chiffre de manière significative, par exemple en prenant des mesures de protection des salariés de plus de 50 ans contre les licenciements économiques.