Actualité Communiqués de presse

LafargeHolcim doit combler son retard

Dans son dialogue avec Actares - actionnariat pour une économie durable - l'entreprise LafargeHolcim a affirmé à plusieurs reprises qu'elle devait s'adapter au développement durable. Lors de l'assemblée générale de LafargeHolcim, Actares a exigé que cette option soit mise en œuvre sans délai.

L’industrie du ciment est l’un des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre - et en même temps, elle en bénéficie. En raison de l’élévation du niveau de la mer, le gouvernement néerlandais veut rehausser ses digues. LafargeHolcim, l’un des leaders mondiaux du marché, s’est vu attribuer une commande importante en lien avec ce projet.

Mais la construction de digues ne suffit pas à elle seule pour maîtriser le changement climatique. Selon un rapport de Carbon Delta, la réalisation des buts définis en 2015 à Paris pour atteindre le but du scenario à 2 degrés jusqu’en 2030 coutera des milliards de US dollars à LafargeHolcim. Compte tenu de la situation du climat mondial, LafargeHolcim ne peut se soustraire à sa responsabilité de contribuer davantage à ce que le réchauffement climatique ne dépasse pas 2 degrés Celsius.

Assumer ses responsabilités
Ces derniers mois, LafargeHolcim s’est séparée d’investissements ou de filiales à problèmes en Asie. En plus d’une diminution de la charge de sa dette, l’entreprise a également, par ce fait, réduit ses risques environnementaux. Cependant, de tels risques sont inhérents à l’industrie du ciment et continueront à exister dans le futur. Actares pose donc la question suivante : quelles mesures concrètes LafargeHolcim prend-elle pour devenir dans un délai raisonnable une entreprise plus durable?

Rémunérations : des critères liés à la durabilité?
Les objectifs stratégiques de LafargeHolcim en matière de développement durable ne se reflètent pas encore dans le système de rémunération des dirigeants. A la demande d’Actares, le Président Beat Hess a répondu qu’un nouveau système d’incitation amélioré doit être développé pour l’exercice 2020, incluant aussi des critères ESG. Actares aimerait savoir dans quelle mesure le climat, l’environnement, les facteurs sociaux et de gouvernance influencent la rémunération variable. Sans ce couplage avec la rémunération des dirigeants de LafargeHolcim, nous restons en doute quant a l’importance réelle que ceux-ci attribuent au développement durable.