Dossiers

Humeur: Bons quotas

par Roby Tschopp

Seules les compétences comptent dans la composition des conseils d’administration! L’objection fuse à peine le souhait d’un meilleur équilibre entre femmes et hommes est évoqué, à fortiori lorsqu’il est question de quotas.

Beau principe, à géométrie très variable. La nette surreprésentation de la famille Hayek à la tête de Swatch ou de la famille Rupert au conseil de Richemont ne suscite pas la controverse, pour ne pas citer SGS ou EMS Chemie. Dans le cas de Swisscom, la présence d’un représentant de la Confédération découle de la loi. Dans tous ces cas, il s’agit de représenter une partie importante de l’actionnariat. Quelle chance d’avoir déniché les talents requis parmi les dizaines de membres des grandes familles industrielles et les milliers de fonctionnaires de la Confédération.

Et quelle déveine pour les femmes: dans un bassin de 4 millions on ne trouve pas les compétences nécessaires pour leur donner la place qui leur revient. Elles qui sont, seules ou à travers les caisses de pensions, la moitié des actionnaires.