Dossier: Ecologie / climat

Swiss Re: il faut maintenant passer à l’action

Avec les buts climatiques annoncés en mars et l’abandon complet du charbon thermique dans la réassurance contractuelle, Swiss Re international endosse un rôle de pionnier dans la mise en oeuvre d’une politique climatique et environnementale responsable. Actares salue cette évolution, mais exige de Swiss Re de mettre en concordance l’ensemble des activités d’assurance avec l’objectif climatique du 1,5 degré. Cela implique la fin immédiate de la couverture de nouveaux projets d’expansion pétroliers et gaziers ayant un impact climatique, environnemental ou social.
Article

Nestlé : une « feuille de route » ambitieuse – quelques interrogations sur sa mise en oeuvre

A la fin 2020, Nestlé a publié sa « Feuille de route zéro émissions nettes » de carbone. L’objectif est de parvenir à ce résultat en 2050, avec des étapes intermédiaires de réduction. Actares salue la démarche ambitieuse et méthodique de Nestlé et son rôle de pionnière parmi les entreprises de son secteur et aussi parmi les entreprises suisses. Pour Actares, une telle démarche est actuellement indispensable pour toute entreprise qui souhaite assurer une croissance durable et ainsi sa pérennité.
Article

UBS, qui s’autoproclame leader dans la finance durable, ne présente toujours pas de calendrier clair pour son retrait de l’industrie liée au charbon

Actares est heureuse d’apprendre qu'UBS a pu augmenter de manière significative ses bénéfices, malgré la situation économique générale extrêmement difficile due à la pandémie du COVID-19. Cependant, Actares s'intéresse également aux bénéfices durables et attend une plus grande coresponsabilité de la grande banque dans la résolution des défis sociaux et climatiques. Des questions importantes restant sans réponse, Actares refusera d'accorder la décharge lors de l'Assemblée générale annuelle.
Article

Le chiffre « magique » cinq de Zurich ne doit pas s’arrêter devant les rémunérations

Zurich a fortement amélioré la mise en oeuvre concrète des initiatives en matière de politique climatique et environnementale, comme Actares l’avait demandé l’année dernière. Des efforts sont encore nécessaires pour atteindre les objectifs globaux. Actares espère que la future majorité féminine au sein du conseil d’administration permettra d’accélérer encore une fois le rythme et de faire un premier pas vers des rémunérations plus raisonnables, par exemple en les limitant à 5 millions de francs.
Article

Davantage de transparence et de durabilité écologique exigées de Roche

Actares juge regrettable que Roche ait renoncé à transmettre sur Internet son assemblée générale ainsi qu’à répondre en direct aux questions des actionnaires. La politique climatique doit être présentée de manière plus transparente et le rapport sur les aspects non financiers soumis à l’avenir à l’assemblée générale. Une fois de plus, Actares critique les rémunérations exorbitantes versées au conseil d’administration et aux cadres supérieurs de Roche.
Article

Rejets exorbitants de gaz hilarant à Viège : Actares reproche à la Lonza de tarder à prendre des mesures

Actares – actionnariat pour une économie durable – se préoccupe depuis plusieurs années des émissions de N2O (protoxyde d’azote) sur les sites de production de la Lonza, et regrette le retard dans la mise en œuvre de mesures déjà décidées. Dans une lettre au fournisseur de produits pharmaceutiques, Actares lui a demandé de prendre position. La réponse du président de la Lonza, Albert M. Baehny, n’est hélas pas convainquante.
Article

Les actionnaires aussi prennent leur responsabilité : OUI à l’initiative « multinationales responsables »

Aux côtés d'environ 130 organisations, Actares soutient l’initiative pour des multinationales responsables. L’initiative ne demande qu’une chose : que les entreprises qui ignorent les droits humains et les standards environnementaux en soient rendues responsables. L’initiative protège ainsi les entreprises au comportement exemplaire. Depuis 20 ans, Actares s’engage pour une économie consciente de ses responsabilités.
Article

LafargeHolcim appelé à réduire son empreinte carbone de façon crédible

En dialogue avec Actares – actionnariat pour une économie durable – LafargeHolcim a affirmé à plusieurs reprises sa ferme intention d'aménager l'entreprise en vue d'une plus grande durabilité écologique. Tout en discernant une volonté d'amélioration, Actares demande toutefois que, compte tenu de la crise climatique, LafargeHolcim réduise sensiblement sa charge environnementale en chiffres absolus. Actares est déçu des nouvelles candidatures pour le Conseil d'administration.
Article

Crédit Suisse : Les objectifs climatiques manquent d'ambition

Actares attend du Credit Suisse des avancées ambitieuses et concrètes qui montrent que la crise climatique est prise au sérieux. Pour ce faire, Actares demande une planification concrète, indiquant quelles mesures sont prévues, et d'ici à quand, pour être compatible avec un réchauffement limité à 1,5°C au plus tard en 2050, et d'autre part de promouvoir la publication des rapports quantatifs TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures). Il est essentiel que le groupe communique de manière transparente sur les exigences qu'il pose dans ses dialogues avec les entreprises dans le cadre de sa stratégie en matière de risques climatiques.
Article