Dossiers

Les actionnaires aussi prennent leur responsabilité : OUI à l’initiative « multinationales responsables »

Aux côtés d'environ 130 organisations, Actares soutient l’initiative pour des multinationales responsables. L’initiative ne demande qu’une chose : que les entreprises qui ignorent les droits humains et les standards environnementaux en soient rendues responsables. L’initiative protège ainsi les entreprises au comportement exemplaire. Depuis 20 ans, Actares s’engage pour une économie consciente de ses responsabilités.

Actares - actionnariat pour une économie durable - soutient l’initiative « pour des multinationales responsables » et fait partie d’environ 130 organisations qui s’engagent dans la campagne pour un OUI dans les urnes, en date probablement du 29 novembre 2020.

La responsabilité de toutes et tous les actionnaires est engagée, car :

  • ne compter que sur des engagements volontaires est au détriment des entreprises qui s’engagent, si la concurrence se moque des objectifs de durabilité,
  • L’absence de règles contraignantes incite à se voiler la face, ce qui peut constituer un risque pour la réputation d’une entreprise. Des dégats d’image résultant d’un comportement fautif ont aussi des conséquences négatives pour les actionnaires,
  • un comportement fautif peut aussi avoir pour conséquence des procédures pénales même après des années - pensons au secret bancaire - également au détriment des actionnaires,
  • des comportements fautifs peuvent mener à une réglementation plus sévère que ce que demande l’initiative pour des multinationales responsables, car d’autres pays connaissent sur certains points des réglementations plus strictes,
  • une politique d’entreprise équitable et durable doit primer sur des gains et des boni à court terme - les membres d’Actares ne veulent pas réaliser des profits au détriment d’autres personnes.

La décision du parlement lors de sa session d’été a montré qu’il y a un besoin urgent d’agir. Il ne suffit pas de rédiger des rapports sur des intentions d’améliorations en cas d’occasionnels dégats à l’environnement, ou de violations de droits humains, pour obtenir des améliorations concrètes des conditions de travail et le respect des normes environnementales. Pour cette raison, Actares s’oppose au contreprojet indirect très édulcoré et s’exprime en faveur de l’initiative « pour des multinationales responsables », c’est-à-dire pour une réglementation contraignante pour les entreprises suisses, de même que pour celles qui ont leur siège en Suisse.

Last but not least: nous les actionnaires, nous sommes toutes et tous responsables, car nous possédons des actions, soit directement, soit indirectement comme cotisantes et cotisants dans des caisses de pensions.

Initiative multinationales responsables
Entreprises responsables
Comité bourgeois
Eglises pour multinationales responsables