Dossier: Roche

Davantage de transparence et de durabilité écologique exigées de Roche

Actares juge regrettable que Roche ait renoncé à transmettre sur Internet son assemblée générale ainsi qu’à répondre en direct aux questions des actionnaires. La politique climatique doit être présentée de manière plus transparente et le rapport sur les aspects non financiers soumis à l’avenir à l’assemblée générale. Une fois de plus, Actares critique les rémunérations exorbitantes versées au conseil d’administration et aux cadres supérieurs de Roche.
Article

Climat, rémunération et femmes dans le conseil d'administration : Il faut agir chez Roche

Actares - actionnariat pour une économie durable - estime que chez Roche des mesures doivent être prises dans trois domaines : comme Roche renonce à collaborer au Carbon Disclosure Project (CDP), une évaluation objective de sa politique climatique est impossible; les rémunérations du président du conseil d'administration et du CEO sont excessives et la représentation des deux genres au conseil d'administration n'est pas encore appropriée.
Article

Cumul de fonctions CA/direction générale chez Roche, rémunérations excessives et prix inacceptables des médicaments

Lors de l'assemblée générale de Roche, Actares demande que l'on mette un terme à la double fonction de Severin Schwan comme CEO et membre du conseil d'administration et refuse les rémunérations absurdement élevées en comparaison internationale pour le CEO et les membres du conseil d'administration. Actares critique également la pratique particulière de Roche dans la fixation des prix des médicaments en Suisse et à l'étranger.
Article