Archive: 04/2009

ACTARES critique le système de rémunération de Credit Suisse

Suite aux débats récurrents autour des rémunérations exagérées, Crédit Suisse sou-met au vote consultatif de ses actionnaires, réunis pour l'Assemblée générale 2009, son rapport de rémunérations 2008. ACTARES, actionnariat pour une économie dura-ble, salue ce progrès de la démocratie actionnariale. Pourtant, aussi longtemps que les décisions de l'Assemblée générale ne seront pas contraignantes, il ne s'agira que d'une démocratie de façade. … »

L'espionnite de Nestlé épinglée par ACTARES

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, intervient en Assemblée générale de Nestlé pour s'assurer que l'espionnage aux dépens de membres de l'organisation Attac ou d’autres est bien terminé et ne se répétera plus. Si en Suisse les conséquences personnelles pour les personnes lésées sont sûrement limitées, il n'en va pas de même dans les pays où les droits humains sont plus fragiles. ACTARES, tout en accueillant positivement le vote consultatif sur les rémunérations des dirigeants, va s'opposer au rapport soumis aux actionnaires. … »

ACTARES appelle Syngenta à la cohérence

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, questionne Syngenta à propos de la mise en œuvre des principes de son code de conduite. Selon une recherche commandée par la société elle-même, l'utilisation de désherbants à base de Paraquat continue à se produire dans des conditions de sécurité extrêmement lacunaires, sources d'empoisonnements souvent mortels. Enfin, le problème de la disparition des cultures vivrières au profit des agrocarburants gagne en acuité. … »

ACTARES veut une UBS éthique

Pour ACTARES, actionnariat pour une économie durable, seul un virage éthique peut offrir un avenir à UBS. Ni les actionnaires, ni les contribuables suisses, qui ont consenti à de lourds sacrifices pour sauver l'établissement, ne peuvent accepter que la banque mette sa survie en danger par des pratiques illégales institutionnalisées. Le retour aux valeurs traditionnelles incarné par Messieurs Villiger et Grübel ne suffit pas. ACTARES exige la mise en place d'un contrôle éthique au sein d'UBS et maintient ses exhortations pour que la banque demande des comptes à ses anciens dirigeants. … »