Archive: 2007

Actionnaires infidèles

Peter Brabeck, le patron de Nestlé, oppose la liberté des actionnaires, qui peuvent vendre leurs actions à tout moment, à la fidélité exigée des dirigeants. Réflexion intéressante, mais sans conséquence concrète. … »

Banques et droits humains

Le respect des droits humains n'est que trop peu pris au sérieux dans les affaires bancaires. Dans leurs relations avec des entreprises qui bafouent ouvertement ces droits, les banques devraient être particulièrement prudentes, et parfois même renoncer à des profits douteux. … »

Table Ronde

Une vingtaine de personnes, représentant organisations non gouvernementales et fondations humanitaires se sont réunies à Berne pour une discussion avec ACTARES. Une meilleure coordination des campagnes est souhaitée. … »

Combat d'arrière-garde pour le Paraquat?

Sans se troubler, Syngenta poursuit la commercialisation du Paraquat, un herbicide hautement toxique, sous la marque Gramoxone. Malgré des protestations émises depuis plusieurs dizaines d'années, aucune évolution en vue. Après Chiquita, c'est la société Dole qui veut maintenant renoncer à l'utilisation du Paraquat. La preuve que l'on peut se passer de ce produit a été fournie depuis longtemps. Syngenta cache-t-elle qu'elle a un produit de substitution dans le «pipeline»? … »

Financement des partis

Les moyens financiers sans précédent engagés dans la campagne pour le renouvellement des chambres fédérales ont remis la question du financement des partis politiques au centre de l'actualité. ACTARES veut connaître le comportement des sociétés du SMI en la matière. … »

Thèmes d'ACTARES pour 2008

Outre les sujets spécifiques à chaque entreprise, ACTARES prévoit de soulever systématiquement les questions de la protection du climat et de la représentation féminine dans les conseils d'administration. Pour la première fois, le SMI sera entièrement couvert. … »

Assemblée génerale d'ACTARES à Neuchâtel

L'assemblée générale d'ACTARES a été centrée sur le rapport d'activités et la planification financière. Une augmentation des cotisations a été acceptée. En tant qu'invité, Julien Reinhard, de la Déclaration de Berne, a donné une information sur l'accès aux médicaments pour les populations pauvres dans les pays en voie de développement. … »

ACTARES examine le financement des partis politiques

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, interroge les entreprises du SMI sur les soutiens accordés aux partis politiques suisses. Les actionnaires suisses ont en effet le droit de savoir dans quelle mesure et selon quels principes les sociétés dont ils possèdent des parts influencent le fonctionnement des institutions démocratiques de leur pays. … »

ACTARES soutient l'initiative "contre les rémunérations abusives"

Le Comité d'ACTARES a décidé de soutenir officiellement l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives", soutien concrétisé par l'envoi à chaque membre d'une feuille de signatures. Depuis janvier 2007, ACTARES refuse systématiquement la réélection des membres des conseils d'administration qui siègent dans les commissions responsables des excès éhontés en la matière, comme Peter Spuhler chez UBS. Franz Humer a bien évoqué la disponibilité de Roche à consulter les actionnaires au sujet des rémunérations. Mais ses pairs refusent d'entrer en matière, parfois de manière véhémente, à l'image des propos tenus par Peter Brabeck lors de l'assemblé générale de Nestlé. Devant cette attitude de blocage, la démarche législative représente aux yeux d'ACTARES la voie la plus pragmatique pour permettre enfin aux actionnaires des entreprises cotées en bourse d'exercer pleinement leur responsabilité de copropriétaires. Il ne faut en effet pas perdre de vue qu'une action est un titre de propriété d'une société. Le fait que l'actionnariat des grandes firmes soit extrêmement dispersé n'enlève rien aux principes qui régissent notre système économique. La question de la rémunération des dirigeants prend à ce titre valeur d'exemple. Les action-naires confient leurs intérêts aux personnes qu'ils élisent au conseil d'administration, à qui il incombe entre autres de fixer l'organisation de la société et d'en nommer la direction. Il est plus que légitime d'attendre de la part de celles et ceux qui sollicitent la confiance des ac-tionnaires un minimum de transparence, ne serait-ce que sur la méthode de calcul des ré-munérations. Le Parlement devant se saisir de la révision du droit de la société anonyme, l'initiative popu-laire "contre les rémunérations abusives" vient à point nommé. Elle doit donner un signal fort au législateur, c'est pourquoi ACTARES appelle non seulement ses membres mais toute les personnes conscientes de leur responsabilité économique à signer et faire signer l'initiative "contre les rémunérations abusives". … »

ACTARES anime le débat

Ce printemps, ACTARES a été invité par deux fois à se confronter à un public curieux et motivé : devant les étudiantes et étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Berne ainsi qu'au Salon du livre et de la presse à Genève. … »

Rémunérations masculines?

L'exagération dans les rémunérations continue à susciter les interventions d'ACTARES ainsi que d'autres acteurs. Quelques résultats symboliques sont à relever, même si presque tout reste à faire. Par ailleurs, le déséquilibre abyssal entre homme et femmes dans les organes dirigeants ne fait pas mine de se combler. … »

Zurich Financial Services et le climat

En raison du principe de précaution, les sociétés d'assurances devraient jouer un rôle pilote dans la protection du climat. Lors de l'assemblée générale 2007 de la Zurich, sur la base d'études comparatives, ACTARES a mis l'accent sur les mediocres resultats de la Zurich. … »

Bilan contrasté pour UBS

Lors de l'assemblée générale du 18 avril 2007, ACTARES a salué certains progrès accomplis par UBS sur le thème des droits humains. Pourtant, dans les relations avec la clientèle, leur prise en considération n'en est encore qu'à ses débuts. Avec sa "Déclaration sur les droits humains", UBS a fait un timide premier pas dans la bonne direction. Il en va tout autrement pour les rémunérations de ses dirigeants. UBS n'a en aucunement réagi aux nombreux reproches. Pour cette raison, ACTARES a refusé la réélection de Peter Spuhler, membre du comité de rémunération. … »

Perte de crédit pour Credit Suisse ?

Chez Credit Suisse, l'intervention d'ACTARES en assemblée générale a porté sur deux activités à risque : sa contribution à l'entrée en bourse de la société malaisienne d'exploitation forestière Samling, impliquée dans la destruction de la forêt primaire et l'expulsion de populations indigènes, et sa collaboration avec China Poly Group, dont une branche – Poly Technics – est active dans le commerce des armes. … »

Brevet en question chez Novartis

Plainte pour le brevet du Glivec en Inde, décharges chimiques et rémunérations exagérées de ses dirigeants ont été au centre des critiques lors de l'assemblée générale de Novartis à Bâle. L'entreprise accepte le dialogue, mais campe sur ses positions. … »

Le Paraquat irrite Syngenta

Syngenta poursuit résolument la commercialisation du Paraquat, un herbicide hautement toxique, affirmant qu'il n'y aurait aucun risque pour la santé, si le produit est correctement utilisé, sans pouvoir préciser le pourcentage d'utilisateurs(-trices) concerné-e-s par ses programmes de formation, ni si les consignes sont réellement respectées. L'assemblée générale s'est pour cette raison déroulée dans une atmosphère tendue. … »

Les liaisons dangereuses de Credit Suisse Group

Les relations commerciales de Credit Suisse qui ont récemment défrayé la chronique préoccupent ACTARES. Credit Suisse a contribué à l'entrée en bourse de la société malaisienne d'exploitation forestière Samling, responsable de la persécution du peuple indigène Penan dénoncée par Bruno Manser. Et le partenariat entamé avec China Poly Group, une entreprise active notamment dans le domaine de l'armement et étroitement liée au pouvoir militaire chinois, provoque également des remous. Credit Suisse prétend avoir analysé consciencieusement les risques liés à ces activités. … »

Paraquat: Syngenta avance à tâtons

Le Conseil d'administration de Syngenta sera confronté, lors de l'assemblée générale des actionnaires du 2 mai 2007, aux questions d'ACTARES relatives à la commerciali-sation du Paraquat. Syngenta poursuit résolument la distribution de cet herbicide hau-tement toxique sous la marque Gramoxone, affirmant qu'il n'y a pas de risque pour la santé tant que le produit est correctement utilisé. Pourtant, Syngenta ne peut pas pré-ciser quel pourcentage d'utilisateurs et d'utilisatrices bénéficient d'une formation adé-quate. Dans quelle mesure les consignes données sont-elles réellement appliquées ? Il n'y a pas de contrôle de l'efficacité des programmes de formation. En revanche, on compte chaque année des atteintes à la santé et des décès en nombre dus à l'utilisa-tion de ce produit. … »

Petits pas écologiques de Nestlé

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, encourage Nestlé, à l'occasion de l'assemblée générale du 19 avril 2007, à poursuivre et intensifier des efforts écolo-giques encore timides. La gestion des indicateurs environnementaux est en progrès constant, mais plusieurs questions restent ouvertes, à l'exemple du recyclage des emballages des chocolats Cailler, allégés mais non remplacés. Au chapitre du gou-vernement d'entreprise, les actionnaires restent sur leur faim. Présidence du Conseil d'administration et de la direction générale ne sont toujours pas séparées et les nou-veaux statuts jouent l'arlésienne. ACTARES n'est pas prête à accorder sans autre un nouveau mandat de cinq ans à Peter Brabeck et appelle les actionnaires à l'abstention … »

Bilan contrasté pour UBS entre droits humains et rémunérations excessives

ACTARES - Actionnariat pour une économie durable – saluera lors de l'assemblée générale du 18 avril 2007 les progrès accomplis par UBS sur le thème des droits hu-mains. Ils sont notables au niveau du personnel et des fournisseurs de la banque, as-pect qui ne prête plus guère le flanc à la critique. Pourtant, dans les relations avec la clientèle, la prise en considération des droits humains n'en est encore qu'à ses débuts, même si la "Déclaration sur les droits humains", représente un premier pas d'UBS dans la bonne direction. Il en va tout autrement quant aux rémunérations de ses dirigeants. UBS n'a en aucune manière réagi à des reproches largement exprimés, et persévère dans sa pratique. ACTARES refusera pour cette raison la réélection de Peter Spuhler, membre du comité de rémunération. … »

ACTARES appelle à l'abstention lors de l'élection de Peter Bra-beck

Lors de l'assemblée générale de Nestlé du 19 avril, les actionnaires se prononceront sur la réélection pour cinq ans de Peter Brabeck au Conseil d'administration. AC-TARES, actionnariat pour une économie durable, recommande l'abstention. La sépara-tion des fonctions de président de la direction et du conseil d'administration n'est tou-jours qu'une promesse, et malgré le blocage de la révision des statuts, la durée du mandat aurait dû volontairement être limitée à trois ans. Toutefois, ACTARES estime contraire à la durabilité économique de s'opposer à la réélection de Peter Brabeck. … »

Climat: Zurich Financial Services prend du retard

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, presse Zurich Financial Services de s'engager résolument dans la lutte contre les gaz à effet de serre et le réchauffe-ment climatique. La réduction du risque de catastrophes doit être une priorité pour toute société d'assurances, également dans l'intérêt des actionnaires; comparée aux autres acteurs de sa branche, Zurich accuse un retard considérable. Le parachute doré dont bénéficie le directeur du groupe atteint des proportions inacceptables. … »

ACTARES s'inquiète des procès de Novartis en Inde

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, pose la question, lors de l'Assemblée générale de Novartis du 6 mars 2007, du bien-fondé des procédures judi-ciaires lancées en Inde pour breveter l'anti-cancéreux Glivec mais surtout pour con-tester la législation locale. Si elle devait obtenir gain de cause, l'entreprise pourrait se trouver confrontée à une telle explosion de ses campagnes d'assistance que la renta-bilité de ses produits sur les marchés émergents s'en trouverait compromise, même à moyen terme. Par ailleurs, le montant problématique de la rémunération de M. Vasella ainsi que le cumul de ses fonctions reste d'actualité. ACTARES refuse tant la dé-charge du Conseil d'administration que la réélection de M. Rudloff, président du comi-té de compensation. … »

Interventions d'ACTARES en 2007

ACTARES, actionnariat pour une économie durable, se prononcera en 2007 auprès de plus de 20 sociétés cotées en Suisse. Lors des assemblées générales, elle appliquera ses lignes directrices de vote. En cas de rémunérations excessives, ACTARES n'ac-cordera pas la décharge et refusera la réélection des membres du comité de compen-sation. Les nouvelles candidatures aux conseils d'administration seront acceptées uniquement si elles améliorent l'équilibre entre femmes et hommes. Les rapports d'ac-tivité devront faire preuve de transparence et intégrer les données socio-environnementales pour être approuvés. … »